la volonté

noureddine-morceli-1.jpg

Introduction

 

 

 

Ce premier essai, qui sera suivi si Dieu le veut, in chaa Allah, par d’autres ouvrages dans différents domaines du développement personnel et de la psychologie de l’individu, a été conçu pour redonner aux personnes hésitantes, le concept que la destinée de la vie est positivement modifiable, selon notre volonté et nos désirs.

Les idées que vous allez trouver ici sont en majorité puisées dans la science infuse, le reste a été collecté hors des différentes sources que j’ai jugées souples et en rapport avec mes idées.

 Le but principal de mon ouvrage se qualifie comme une nouvelle lumière qui va guider  les égarés vers les chemins les moins pénibles, puisque ma philosophie c’est de faire profiter ceux qui le désirent, de l’existence de cette vie et celle de l’au-delà, autrement dit epsilon et l’infini, un pari certes difficile mais sans l’aide de Dieu je ne saurais pas comment m’y prendre et comment m'en sortir.

 Ce modeste travail, qui m’a demandé beaucoup de temps pour le réaliser, et vu la possibilité qui m’est offerte à cause de ma quotidienne activité, puisque en tant que  fonctionnaire, j’assume une fonction supérieure au sein de l’état, un devoir et une mission très difficile à acquitter correctement, mais la bonne gestion de mon emploi du temps m’a donné cette chance et cet avantage de pouvoir parfaire et peaufiner mon ouvrage, puisque je ne donne aucune chance à mon esprit de s'égarer ou de gaspiller le temps, au contraire si je trouvais un vendeur de temps j’en achèterais bien volontiers.

 

Finalement, avec ma volonté, mon assiduité, mon ambition et mon appétence pour  l’écriture, mes futurs projets seront réalisés dans différents domaines, tout en essayant d’améliorer le contenu avec des idées et conceptions nouvelles, à la portée de la majorité des lecteurs, si Dieu le permet, in chaa Allah. 


Préambule

 

" Pour vouloir il faut savoir ce que nous voulons, pour savoir ce que nous voulons il nous faut nous intéresser, pour nous intéresser il nous faut être séduit, pour être séduit il nous faut chercher, et pour chercher il nous faut bien entendu de la volonté.

La volonté que je développe ici avec force détails, les plus sublimes, puisés hors des subtilités de la langue française, est une tournure dirigée vers un échantillon de lecteurs bien choisis, pour passer certains messages dans des passages plus ou moins faciles à déchiffrer, selon bien sûr les prédispositions de chaque âme lectrice.

 (Il) Ce livre ? Est conçu pour être à la portée de la compréhension de la majorité d'entre nous, surtout les  intellectuels désireux d’accéder aux sphères des grands niveaux.

Mes pensées sur ce sujet sont puisées spécifiquement d’observations collectées  hors d’ouvrages et de réponses à certains questionnements via internet.

 Aussi, je n'oublierai jamais de remercier mon ami Mister Blake, le sigillant, qui m'a confectionné l'emblème représentant ma personnalité, il m'a tant aidé dans la réalisation de cet ouvrage, lui qui porte sur sa tête un poids de connaissances de plus 79,530 kgs d' encyclopédies, un acharné du forum question réponse de Yahoo où nous nous activons tous les deux assidûment depuis bien des années, pour offrir ce savoir gratuitement  à une grande communauté internationale, ayant comme but essentiel qui donne un sens à mon existence, afin de produire un bien-être chez le lecteur. "

 


La volonté

Comment la développer ? symbole-volonte-5.jpg

 

Comment l’utilise-t-on ?


La volonté est une des précieuses qualités humaines, elle est le moteur de nos ambitions, elle est génératrice des efforts que l’homme consent pour réaliser ses objectifs et arriver à la réussite.


Comment peut-on acquérir cette vertu ?


Tout simplement en-en ayant la forte envie, il faut vouloir pour pouvoir, comme dit  le proverbe : « Qui veut, peut», afin de vouloir détenir cette qualité, cette volonté, il faut savoir pourquoi devenir un homme de forte volonté, quel est l’intérêt qui motive cette envie ?


Est-ce pour arriver à un objectif représente la finalité d’un programme de défit ? Ou bien est-ce pour mettre en œuvre une ambition qui puise son origine et son inspiration  d'une personnalité forte et appréciée ?


Bref, nous voulons tous acquérir cette vertu spécifique, et motivante afin de mettre en exécution un projet de travaux de grande envergure.


La première étape, c’est de faire taire tout ou une partie de ses désirs, de ne pas se laisser emporter par les vagues de la jouissance immédiate, au point de s'oublier dans les arcanes de la nonchalance de l'esprit et de l’oisiveté, il faut animer son corps et son esprit, les faire bouger pour les habituer à suivre et exécuter les décisions, il faut s’habituer à se lever tôt, l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, cela va infirmer le plaisir quotidien de la grasse matinée, celle-ci fait épuiser la dynamique intellectuelle, et l'activité. les croyants musulmans pratiquants s’offrent chaque matin très tôt (une heure et demi avant le lever du soleil) un bol d'air frais matinal, en allant faire la prière à la mosquée, le fait de se lever et de se laver c’est déjà une poussée gigantesque qui ne fait qu'alimenter la volonté; et permettre ainsi de maitriser son ‘‘ self contrôle ’’, il est aussi, déconseillé de fumer, la tabagie est révélatrice d'un manque de volonté, elle affecte négativement notre corps et notre esprit, elle épuise notre rayonnement et minimise les efforts intellectuels, par le fait que la nicotine occupe au détriment de l’oxygène et des nutriments, une place prépondérante dans le sang, il en va aussi de même pour l'alcool.

Faire des exercices mentaux, est aussi fortement conseillées pour développer la volonté, la lecture, oui la lecture, favorise la patience et développe l’instruction, la lecture, elle est une complaisance intellectuelle qui fait épanouir la concentration ainsi que le pouvoir de réflexion elle développe ainsi l'intelligence et la mémoire en l'alimentant de connaissances nouvelles qui pourront être exploitées utilement dans divers domaines, de recherches par exemple, la lecture coranique est fortement conseillée, puisqu'elle nous donne de l'energie ( phénoménale) à notre esprit. Il faut éviter de doser ‘‘ l’opium ’’ de la cervelle, celui des distractions excessives (surtout tard dans la nuit), au point de provoquer des sécrétions d’endorphines (similaires à la prise de drogues), qui risqueront de paralyser l'être au point qu'il devient dépendant et  esclave de ses désirs, avec le risque d’addiction à des habitudes malsaines, qui tisseront in fine une relation corps-esprit obsessionnelle, en bloquant ainsi toute motivation dynamique. drogues-1-470x0.jpg

La pratique d'exercices physiques est un des grands facteurs de développement de la volonté, pour les faire, il faut maintenir un rite de pratiques bien respecté et bien rythmé avec une cadence qui convient à l’âge et au métabolisme, ne pas refuser d'engagements dans les affaires qui surgissent dans notre parcours de vie, par exemple, prêter main forte à autrui, faire une part de volontariat, de bénévolat, pour des associations caritatives.

Pour ce faire il est souhaitable de mettre en œuvre selon un calendrier réalisable et une discipline librement consentie, un programme permettant de respecter un tempo, un usage quotidien, à instar des   (prieurs musulmans) qui savourent cinq fois par jours le plaisir de la prière, et, à chaque prière ils se doivent d’accomplir un petit brin de toilette en se lavant 3 fois les membres, cinq fois par jour.

Le programme pour les non prieurs devrait être réparti avantageusement au travers d’un espace-temps quotidien, hebdomadaire, et mensuel, ce programme permettra de maintenir un rythme d’activité, afin de ne pas se laisser emporter par le stress, l’oisiveté et l'ennui, qui sont des facteurs destructeurs pour la volonté et générateurs de maux psychiques.

 La détermination de vouloir arriver à mettre en exécution un programme, relève précisément de la volonté, ainsi que l’acharnement à vouloir défier les obstacles et les entraves, les grands hommes s'offrent le plaisir des fruits de leurs travaux, le courage considéré comme moteur de la réussite, et qui se situe entre le résultat final d’une réussite et le parcours emprunté lui-même jalonné d' efforts et de patience ne fait que consolider la volonté.

La volonté pourrait aussi être due à notre bonne constitution et notre équilibre psychique et physique, elle permet de réguler l’activité cérébrale, d’accommoder souplement notre esprit à n'importe quelle situation, quelle que soit l’intensité de la volonté, elle ne sait point être nocive à notre santé, pour autant que l’on sache la doser sainement, bien au contraire elle amène plaisir et bonheur, on peut la perdre cette volonté, si on ne l'a préserve pas, car son virus est la paresse et l'apathie.

A force de vouloir acquérir cette vertu, l'homme devient systématiquement volontaire, car elle va lui permettre d’accéder aux plus grandes richesses, matérielles, morales et psychiques.

 Les voies qui mènent aux découvertes seront aisées, et permettront les réussites aux differentes compétitions, qui seront, elles aussi aisées, le gain dans le temps, sera considérable et exploité rationnellement pour les meilleurs profits, ainsi la vie sera d’autant plus belle et plus satisfaisante.

 C’est en se forgeant une volonté de fer, que l’on gagne les batailles de la vie. 

C'est à partir de rien qu'on fait des édifices avec la volonté.

 Avec la volonté, l’impossible devient possible, une autre vie se dévoilera pour vous, une existence différente de celle des êtres ordinaires, elle sera pleine de joies, de victoires, et de résultats fructueux. Les hommes qui ont pu réussir leurs enjeux, que ce soit dans le domaine, des arts, de la science, de la politique ou autres domaine de conflits, ont mis en épigraphe cette privilégiante qualité.

 Dans le monde de la recherche, plusieurs savants, ont pu atteindre ce niveau de haute valeur, grâce à leur volonté. Dans le monde du sport, des athlètes malgré les entraves et sabotages, ont pu courir les haies, hissant l’emblème de leur mérite au plus haut niveau des podiums.

Des handicapés ont pu dépasser leur handicaps physiques, afin d’être aussi  normaux que les normaux.

 Je vous narre maintenant une histoire relatant un geste de volonté mêlé de courage, afin de démontrer que l’impossible généralement n’existe pas :http://www.youtube.com/watch?v=p41PsO28UuA.

Il s’agit d’une femme pauvre, divorcée puis veuve, elle fut mise à la rue avec ses 3 enfants deux garçons et une fille âgés respectivement 10, 12 et 15 ans, et, n’ayant aucune ressource pécuniaire, aucun tuteur, aucune aide, aucune assistance de l’Etat, elle estima qu’il lui fallait retrousser ses manches et mettre par ses propres moyens un projet à exécution, c'est-à-dire construire un habitat pour elle et ses enfants.

 L’opération s’est effectuée finalement avec l'aide de Dieu et le soutien sur le plan matériel et financier des volontaires, de bénévoles ainsi que certaines associations caritatives, elle a pu faire ériger son foyer en le construisant de ses propres mains, en un temps record, et en le parachevant par le creusement d’un puits d’eau, profond de plus de 22 mètres, et tout cela avec l’effort de ses courageux, merveilleux, et aimants enfants. (voir ci-dessus la vidéo réelle).

algerie-guerre-section-djounouds-combattants-1.jpg

 Lors de la guerre d’Algérie, il y avait un peuple colonisé et désarmé, qui, pour se libérer du joug de 132 ans d’esclavage, a dût briser courageusement ses fers les enchaînant une des grandes puissances mondiales, cette puissance, n’ayant pas pu maîtriser la ‘‘ Sainte Rebellion ’’, a fait appel à l’ aide des forces de l’Alliance Atlantique, mais en vain, la volonté d’un peuple opprimé a fait se rompre les plus grandes forces coalisées du monde.cu-1994-15.jpg

Il s’agit d’un nouveau monde, des miraculés, qui ont vu à nouveau luire la Lumière du jour, la même que celle que voient tout les peuples du monde entier.

 Les exemples sont très nombreux et donnent des leçons à ceux qui ne croient pas à la volonté, la volonté nous offre un super pouvoir, une exception à la règle de l’ordinaire, oui il faut y croire pleinement pour la voir, et l’acquérir et ainsi  profiter de ses effets.

 Une autre histoire extraordinaire, c'est celle du quadruple recordman, du, 3000 m, en l'occurrence Nourreddine Morceli, le héros des années 90, que j'ai personnellement connu, il m'a fait part des entraves qu'il a rencontré lorsqu'il était tout jeune, il lui arrivait parfois de passer les nuits entières, par terre, en s’enfilant dans un carton sous les bus au dépôt, car la chaleur des moteurs lui donnaient ce que les organisateurs de compétions régionales ne lui donnaient pas.  Des défis jalonnaient son parcours du combattant, et il est arrivé à maintes reprises au plus haut des podiums mondiaux.

 Il existe bien d’autres exemples de courage et de volonté chez certains individus, celui qui sait bien lire et observer les faits en tirera les leçons et les bons enseignements, il pourra être sujet lui aussi à cette faculté, à condition de s’y intéresser sérieusement.

 Si voulez devenir un artiste de grands talent, il faut d’abord en avoir le don, l’inspiration, et vraiment aimer cet art avant tout, ensuite il faut imaginer au sein de votre esprit la finalité de l’objectif, être ce que vous souhaitez devenir, peindre avec art et facilité, produire des œuvres comme celles des grands artistes, libérer votre pouvoir d’expression, faire parler les concepts et les habiller, devenir un génie etc…

 Pour mettre en œuvre tous ces souhaits, il faut envisager aussi le comment s’y prendre, et par quoi commencer, avec qui et avec quoi, donc il faut tracer un programme, un programme mûrement réfléchi et à la hauteur de vos ambitions. Tout cet ensemble de concepts pourrait alors se concrétiser, subséquemment remplissez votre silo de volonté, c’est le carburant essentiel pour toute réussite dans la vie.

 Les richesses sont à notre portée, les connaissances, comme dans le passé, ne demandent pas de combinaisons contraignantes pour les acquérir, les outils informatiques sont à la disposition de celui qui veux apprendre, le monde a évolué, la planète est devenue comme un petit village, l’information circule maintenant à la vitesse de lumière, pour notre plus grande facilité.

 En dévoilant les profondeurs de l'esprit on découvre certaines qualités très précieuses qui pourront bien sur être exploitées en les sortant de leur sommeil, puisque la conception physique et organique est la même chez tous les humains, il suffit de les revigorer en les stimulant continuellement, de la ‘‘ même manière ’’ que l’on développe les muscles, le système est le même toutes proportions gardées et il en va de même pour l'intelligence, la patience, la mémoire, et le courage, toutes ces capacités, sont soumises à des exercices d'entraînement, et une conduite spécifique s'impose pour chaque vertu.

 Avec ces excellentes qualités, l'être pourrait sans difficulté accéder aux grandes performances.Il ne faut pas s'altérer avec une mentalité bloquée par des idées reçues ou préconçues, pour se dire que « moi je ne suis pas fait pour ça ou pour ceci», « moi je n’arriverai jamais à être comme celui-ci ou celui-là », il faut admettre que rien n'est impossible pour un humain sain d'esprit ; Que tout est, au contraire, possible, il suffit de s’imposer dans la tête cette  ressource psychologique, comme si vous vouliez  accéder au poste d’une Présidence, il serait tout à fait clair que l'image de cette individualité devance les premiers pas de votre cheminement vers ce poste, l’image de que vous vous offrez pour cette personnalité sera la source émettrice de l'énergie des  ambitions de  la volonté, et du courage.Pour pouvoir arriver à un parfait équilibre psychique, l'individu devrait constituer en son corps physique ce qu'il faut de constituants organiques énergétiques, un cerveau bien fait, riche et bien nourri en vitamines K, Mn, fer, Ca, éléments essentiels à l’équilibre de l'intelligence et de la patience, ne me dite pas  que lorsque vous prenez du calcibronate (Il est utilisé dans le traitement d'appoint des troubles légers du sommeil, de l'irritabilité et de la nervosité), que ce n'est pas pour les nerfs ? C'est justement là le secret du développement précoce de certaines  vertus, il leur faut à ces vertus, un apport de nutriments spécifique, bien distincts, tel un régime alimentaire approprié pour enrayer une maladie, ou un problème pathologique.Les forces constituées par cet apport alimentaire sont très utiles pour des réflexions saines, elles seront sans aucun doute productives, l’homme est comme une machine, si le moteur est bien entretenu, et bien alimenté, il sera mieux utilisable et plus productif, le même système est valable pour l'esprit, il lui faut  du carburant et un entretien permanent, si l'entretien est convenablement assuré, l'esprit de l'individu aura plein pouvoir pour guider et diriger le corps, et le placer dans les limites normales humaines, cela pourrait être consolidé par une grande foi spirituelle, ce qui donnera une expansion rapide d'une portée plus avantageuse que celles des simples limites naturelles, et disons le, elles seront tout simplement miraculeuse.

Le pouvoir sera exceptionnel avec une dynamique puisée hors d'une croyance correcte, plaçant l'individu dans une sphère de confiance avec son Dieu, parmi les privilégiés, sans pour autant être sujet à une prophétie, l’homme, modem de la machine humaine, puisera son pouvoir en Dieu, pour devenir l'être parfait, il suffit de retenir que tous les pouvoirs qui ont pu distinguer chaque prophète et messager, pourraient offrir à un être désireux, d’être désiré par Dieu, et éligible à ce poste divin.

C'est pour cela que tout ce qui nous a été cité dans les livres saints, avant les modifications opérées arbitrairement et orgueilleusement par l'homme, ainsi que dans le dernier message du Coran, infirme et/ou confirme certains versets, par des récits péremptoires pour les porter à la lumière de la vérité de l’homme pour le restant de son existence. 

Toutes ces vérités serviront à engendrer le Super Homme que Dieu pourra créer et que les humains souhaitent avoir. La volonté serait d’un grand apport pour accéder à cette ardente et Sainte mission.

 Je pourrais dire que la volonté est la chaleur émise par l’intelligence, plus est grande l’intelligence, plus est forte l’intensité de la volonté.

 Une aussi belle qualité ne s’acquiert pas aussi facilement que si on veut acquérir un produit de négoce quelconque dans le commerce, une bonne réflexion est vraiment nécessaire pour arriver à enclencher tout un programme de travail, étalé en un temps définit au préalable. Une discipline s’impose, pour mettre à exécution un programme ambitieux à la hauteur des objectifs.

 Les objectifs choisis doivent tenir compte :

 - De votre capacité psychique et intellectuelle.

 - De l’importance que vous leur accorderez.

 - De votre courage.  

 - De votre patience.

 - De votre programme d’action.

 - De l’échéance de l’exécution.

 - De votre situation sociale.

 - Des circonstances environnementales.

 - Des délais ciblés.

 Une fois bien décidé, il ne vous reste qu’à planifier un programme d’action pour l’exécution dudit programme, ce programme devra tenir compte de ce dont vous disposerez comme moyens et de la situation dans laquelle vous trouverez.

Pour pouvoir exécuter ce programme d’action il faut se doter :

 - De l’espoir.

- De la patience

 - Du courage.

 - De l’intelligence.

 - De la force d’esprit.

 - De l’isolement, de temps en temps.

 - Des outils adéquats.

 Pour pouvoir exécuter le programme d’action il faut aussi :

 - Etre très calme et garder la tête froide.

 - Avoir la maîtrise de soi même, maîtrise appelée ‘‘ self contrôl ’’.

 - Un bagage de connaissances minimum.

 - Un recours éventuel au soutien.

 Lorsque vous vous lancerez dans votre programme, essayez de ne pas faire usage de la « marche arrière », les risques et les entraves en cours égratignent fortement la volonté, et il faut en tenir compte, essayer de ne pas s’attarder dans le traitement de ces ‘‘ risques et entraves ’’ en les ignorant tout simplement, ces ‘‘ risques et entraves ’’ découragent abondamment les ambitions, et risquent même de provoquer la renonciation au projet. Pour ce faire, il faut imaginer que vous avez dépassé cet obstacle, et ainsi en êtres le vainqueur, et que vous devrez conserver votre énergie, pour la mettre dans votre réservoir à carburant, si le chemin s’avère être long.

 L’espoir :

  L’espoir est un des réacteurs de motivations, il est le fil rouge énergétique qui vous maintient sur la ligne de l’objectif, donc projetez devant vous le résultat final tant espéré que vous vous voudriez atteindre, c’est une chose très facile à mettre à exécution, l’espoir est un stimulant, un catalyseur de réactions, du reste l’espoir est l’antidote du suicide, il va provoquer la joie anticipée de la réussite.

L’espoir est derrière toutes les réussites dans la vie, comme dit le proverbe « tant qu’il y a la vie, il y a de l’espoir » ou bien « tant qu’il y a de l’espoir, il y a de la vie ». Il faut essayer de faire fonctionner votre mémoire et votre conscience, il suffit de bien penser à un point lumineux, ce point lumineux, appelé le fil rouge, vous attirera, vous guidera vers la victoire il alimentera votre parcours par la confiance et la stabilité psychologique, et ce jusqu’au but final du projet souhaité.

 Alors souriez à la vie, et elle vous sourira.RigolantSourireClin d'œilBisou

 La patience :

 La patience est une des vertus les plus appréciables des hommes, elle est la source des grandes réussites, elle  est l’élément de base de la sagesse, sans la patience, le développement de l’humanité n’aurait su être ce qu’il est. 

 La planète doit justement sa stabilité à cette patience humaine, et les découvertes sont le fruit de cette patience.

Pour être vraiment patient, il est clair que cette vertu est sujette à un entraînement, un exercice bien spécifique. C’est en arrivant à maîtriser ses nerfs en toutes situations que l’on devient patient, c’est en arrivant à garder la maîtrise de son ‘‘ self control ’’ dans des circonstances très difficiles, que l’individu devient patient.

 Les jeûnes périodiques, surtout pendant les journées d’été, sont plus longs et plus pénibles à supporter, mais ils apportent la sagesse, l’espoir et la patience.

 La marche à pieds évite les déplacements via des moyens de locomotions rapides, et permet de se concentrer et de mettre l’esprit au repos, elle évite ainsi l’énervement, et la perte de sang froid, car la patience est la meilleure des thérapies pour les nerfs.

Pendant les attentes, en files ou en salles d’attentes administratives ou autres, il suffit d’ orienter votre esprit vers le plaisir de l’exercice de la patience, vous êtes ainsi en train d’acquérir la patience dans cette situation d’attente, même lors d’un sémaphore de circulation arborant l’orange, et réglementant de ce fait la circulation automobile, il ne faut pas appuyer sur l’accélérateur afin d’éviter le feu rouge, ne vous énervez pas si on vous prend votre place de parking escomptée, bien au contraire, montrez vous clément et sage, cherchez-en calmement une autre.

Vous pouvez arriver à un stade intéressant de patience, en pratiquant l’auto hypnose, exercice non compliqué, agréable, et remède souverain à l’impatience.

Il est extrêmement important de dire que la prière est un des grands stimulants de la patience, cinq fois par jour, continuellement et longueur d’année sans éprouver de gènes ou impatience.

 Il est tout à fait clair que les excitants sont des substances qui créent et régénèrent l’impatience, donc, il ne faut pas les utiliser.

Apprenez a faire la lecture pendant des heures, et spécialement les récitations coraniques, elles sont très riches en énergies et secrets jusqu'à ce jour inconnus.

Il est souhaitable que la lecture soit accompagnée de réflexions sur la compréhension du texte, et ce afin d’améliorer la capacité cognitive, et la maintenir en expansion continue.

  Le fait de résister à vos envies sexuelles, à votre gourmandise, à vos évasions distractives, etc. pour ne laisser passer que le minimum, c’est déjà un grand pas en avant, cette force forge considérablement  la patience et en même temps la volonté, qu’il faut bien préserver  dans n’importe quelle circonstance, elle est le symbole de la sagesse.

 N’hésitez pas à provoquer intelligemment  chez vos amis des encouragements, nom pas exagérés, et hypocrites, mais sincères et tolérables, car elles peuvent vous réalimenter en confiance sur soi même, et vous donnent une assurance complète.

Et vous permettent d’aller assez vite dans votre lancée psychologique et de développement personnel, puisqu’elles sont motivantes. Eviter d’être évincé par les zouaves et les jaloux, ils sont nombreux, comme des cafards, ils sont plus négatifs que positifs, et si éventuellement vous êtes piqué par leur venins, n’abandonnez pas, essayez de ne pas remuer leur propos ou comportement néfaste, bien sur, il faut le  placer dans la corbeille de la mémoire, tout simplement apprendre à les oublier.

 "Ne dites jamais que les entraves et les bâtons dans les roues que certains jaloux vous font, ne me permettent pas d’acquérir cette vertu, bien au contraire certaines défaites pourront être considérées comme sources d’enseignement pour parfaire le futur et prendre les  dispositions nécessaires en cas d’apparition de problèmes similaires.

 Il faut arriver à vous remettre debout pour que dans l’avenir vous n’ayez pas à recourir aux soutient des autres. Comme on dit « Si tu es un homme, souffres en silence. », la vie est pleine de bonnes et mauvaises surprises, cet équilibre de circonstances régule notre caractère et notre personnalité, les émotions négatives peuvent, si elles ne sont pas psychiquement bien prises en charge, affecter notre santé, et par là notre bien être, qui lui, fragilisera notre ambition et notre courage, deux éléments essentiels du développement de la volonté ; Par contre si elles sont bien contrôlées, elles nous apporteront une agréable stabilité psychique.

 La patience se divise en trois degrés bien distincts, il y a le degré faible, il y a le degré moyen, et il y a le degré super.

 Le faible, c’est celui de quasi tout le monde en général, le moyen est celui de l’élite, il peut être innée, ou acquis par des exercices, et le degré super, c’est celui qui caractérise les grands messieurs de la planète, ils sont bien comptés sur les bouts des doigts, ils ont réussi à instaurer la paix dans leur esprits.

 Nous reviendrons sur  le sujet de la patience, avec plus de détails, mais dans un autre chapitre.

 Votre ennemi psychologique est la procrastination, il ne faut jamais essayer de remettre une activité ou un devoir à plus tard, si vous avez la possibilité de le réaliser de suite, n’hésitez pas le faire, il est plus facile de se débarrasser d’une tâche que de la laisser hiberner dans votre agenda.

 Il est plus aisé et plus raisonnable de commencer par les choses simples et faciles, car c’est comme on dit : «  l’appétit vient en mangeant », les choses faciles dans leur réalisation sont motivantes et nous donnent l’envie de poursuivre l’enchaînement de l’exécution des tâches. Il faut essayer d’aborder les situations par les points les plus faibles, afin d’éviter la complexité (décourageante), pour ensuite aller vers le plus difficile, c’est comme l’escalade des montagnes, même système, choisissez le flanc le plus facile à escalader, et la difficulté augmentera au fur et à mesure de l’altitude, et de la raréfaction de l’air.

 La volonté peut vous propulser vers les cieux du savoir, de l’art, de la vérité spirituelle, c’est comme si vous aviez une clé qui ouvre toutes les portes, il suffit de faire l’effort psychique sans pour autant affecter votre santé.

 Les complexes sont souvent liés à la timidité, les personnes timides sont plus éveillées et plus pondérées que les audacieuses, elles subissent des pressions impressionnantes dans leur esprit, elles sont ligotées intérieurement dans leur sphère mentale, mais lorsqu’elles se libèrent, le déchaînement devient phénoménal, impressionnant, il peut les propulser dans des domaines de grandes performances, exemple le cas de Van Gogh, artiste peintre de renommée mondiale, qui a, traversé par une instabilité mentale à l’âge de 37ans, tenté de se suicider.

 Pour les croyants, surtout ceux qui ont la foi grande, la chose devient plus simple, il suffi de connecter leur âme avec le Créateur, de compter sur Son aide avant toute entreprise, certains gestes deviendront obligatoires, entre autre la prière dans le dernier tiers de la nuit, juste pour se prosterner devant Dieu,  (car c’est le moment ou Dieu évalue la juste valeur votre envie, pour qu’Il en tienne compte, aux fins d’exaucer éventuellement vos prières ), en Lui demandant tout ce que souhaitez avoir, ne vous sentez surtout pas inopportun ou abusif devant Lui, au contraire, plus vous lui demanderez des richesses, plus il ouvrira gracieusement pour vous sa clémence, contrairement à l’être humain, qui lui est de nature avare et égoïste.

 Ne vous étonnez pas si on vous dit que tout ce qui se trouve autour de nous, comme objets, corps, pierre, plantes, animaux, bestioles, insectes, lune, soleil, corps galactiques et autres corps cosmiques, a une part d’influence sur notre esprit, et notre âme, ces créatures naturelles, peuvent intervenir et entrer en communication avec notre esprit, oui, c’est tout à fait miraculeux, il est dit dans le Coran que dans la Sourate ‘‘ le voyage nocturne ’’ : -« les sept cieux et la Terre, et tous ceux qui s’y trouvent célèbrent Sa gloire, aussi n’importe quel objet célèbre Sa gloire et Sa louange, mais vous ne pouvez comprendre leur façon de Le glorifier. Certes, c’est Lui qui est Indulgent et Pardonneur. ».

 Aussi dans la même Sourate, il est dit «…et ils t’interrogent au sujet de l’âme, tu dis : l’âme relève du pouvoir de Dieu, et tous ce que vous apportez comme savoir n’est que peu ».

 Si nous comprenons bien, que nous avons le plein pouvoir d’aller avec notre savoir là où nous voulons aller, cad jusqu’à la limite de l’âme, puisque celle-ci relève du pouvoir de Dieu ; Alors contentons-nous de ces richesses scientifiques pour voir aboutir nos objectifs.

 Tout ce que le croyant musulman pratique comme prosternations, relève des exercices spirituels spécifiques à l’âme, le corps n’est qu’un vecteur d’exécution, il est l’objet ou la carcasse que devrait quitter l’âme un jour ou l’autre, pour se libérer de certaines contraintes physiologiques et temporelles, et avoir le libre arbitre pour accéder aux domaines de l’impossible, comme voyager à une vitesses dépassant celles des particules, la vitesse de la pensée.

Les exercices spirituels forgent notre corps pour une soumission, cette soumission est agréable en matière de sensation, elle nous donne la joie de vivre, la confiance en soi-même, l’autosatisfaction, la paix, la santé du corps et de l’esprit, en quelque sorte une protection, et une sécurité quasi totale pour notre bien être.

 Ceux qui pratiquent les prières de l’obéissance avec grande foi trouvent cette stabilité psychique, ils sont plus sages que les autres, ils sont patients, ils sont souvent très calmes, ils sont plus intuitifs que les autres, ils peuvent aussi avoir accès à un pouvoir surnaturel, et miraculeux, un don divin, si toutefois ils l’utilisent pour autrui, et à des fins positives, et non pas pour se vanter ou s’exhiber devant leurs semblables.

 En général certains d’entre eux passent même inaperçus, on les reconnaîtra, une fois décédés, par le parfum qu’émettent leurs ossements, un parfum exceptionnel et qui n’est pas produit dans ce monde, à l’instar des cheikhs de la zaouïa Errahmania de Khengat, Sidi Nadji, Biskra, où sont enterrés des hommes très sages tels Benhacine, Sidi Ben Abdelhafidh, tout une nécropole exhalant des parfums surnaturels.

 Ceux qui connaissent bien ce phénomène ont la faculté de classifier les parfums selon la sagesse du défunt, selon son niveau de rapprochement à son Dieu, il y a les plus agréables et plus intenses, et plus faciles à sentir par tout le monde, et il y a ceux du « moins en moins ».

Ce phénomène d’arôme, de parfum, peut être constaté chez les martyrs de guerres, certains, comme dans le soulèvement populaire d’Egypte en 2011, où il y avait des jeunes martyrs décédés devant des ‘‘ hommes de religion’’, sages, comme Safouet Hidjazi, leur sang émettait instantanément un arôme de Musc naturel.

 Il n'y a de pouvoir ou de force que venant de Dieu, toute force terrestre quelle qu’elle soit, artificielle ou naturelle, ne provient que du Pouvoir Divin, l’effort que nous réalisons comme gestes habituels, peut ne pas exister si on ne le reçoit pas de Dieu, Dieu peut nous ôter son pouvoir de force, c’est la principale certitude qu’il nous faut admettre, cette reconnaissance de notre part est l’une des sagesses humaines, la plus appréciée par notre Créateur, d’ailleurs il ne demande que le remerciement en guise de payement pour cette gracieuse et valeureuse vertu.

 Parcourir le chemin de la foi et de la bonne croyance demande une grande volonté au départ, pour qu’ensuite ce chemin devienne à son tour, lui aussi le moteur et le générateur de la volonté.

 Il est dit dans le Coran,  Sourate « Noé » et dans plusieurs autres Sourates aussi : -«  Avec une alimentation composée de prières de jeûnes de prosternations sincères et honnêtes, une conduite parfaite et correcte avec autrui, un cœur aussi sain que celui d’un ange, l’homme aura le privilège de modifier quelque peu son destin comme il le veut, il aura même la possibilité de proroger sa dernière heure de vie ».

 Car il faut comprendre intelligemment que Dieu ne veut que du bien pour ses sujets, alors pour ce faire, il doit créer les Sages comme guides tout en leur donnant certains avantages de pouvoirs et de connaissances pour qu’ils enseignent le Règlement Divin et préviennent l’humanité des éventuels châtiments en cas d’insoumission, sans user de la force, quelle que soit l’obstination des mécréants (sauf en cas de légitime de défense, bien sur).

 Les humains diffèrent d’une région à l’autre, il y a ceux qui ont une nature clémente et l’espace psychique plus grand, plus patients, plus intelligents, plus volontaires, cléments et sentimentaux envers leurs semblables, ces qualités proviennent de plusieurs facteurs ; Le facteur héréditaire, le facteur naturel de l’environnement et du climats, le facteurs nutritionnel et alimentaire. Plus on s’éloigne de la nature plus on perd certaines qualité humaines, les personnes vivant dans led campagnes sont différentes de celles vivant dans les cages des HLM des grandes villes.

 Les agressivités qui se répandent un peu partout dans tous les domaines,  y compris celui de l’art, devenu un outil d’incitation à l’agression, les films que commercialisent les grandes firmes de production trouvent leurs profits dans ces créneaux inspirés des conflits de guerres provoqués exprès pour des intérêts géostratégiques, tellement juteux, ont fait que l’homme d’aujourd’hui est devenu diabolique, un Dracula suceur d’intérêts, sans se soucier des conséquences induites de sa folie, et qui peuvent même se retourner contre lui.

 La volonté négative est purement le cliché noir de la bonne volonté, elle est motivée par une envie obsessionnelle, menant l’individu au ridicule, et à des impasses souvent pernicieuses pour notre bien être, et qui nous font perdre énormément d’énergie pour leur traitement, une énergie sensée être réservée pour le service de la bonne volonté, et le progrès positif, fructueux et juteux ;  La volonté négative est alimentée par l’énergie négative, le pouvoir diabolique domine hors de cette force, tout au long du parcours, elle est le moteur et le générateur d’idées à son image et à sa convenance.

 Pour citer des exemples concrets et afin de tarir dans notre esprit l’image de cet état de comportement, il est plus facile de retenir que pour voler une banque, il suffit d’encourir un risque, un risque qui lui, vaut par ses moyens d’attaque, une réflexion issue d’une intelligence ( bien sûr négative) pour bien planifier le coup du vol, un courage, une volonté ( c’est la volonté négative aussi dont nous parlons maintenant), un effort physique et des moyens adéquats. symbole-de-la-volonte.jpg

 Tout ce programme, une fois peaufiné et mis en exécution n’est pas si sûr d’apporter les résultats ciblés et/ou espérés, le risque y est, et demeure très grand, c’est pour cela que ce mode de volonté  peut ne pas donner ses fruits.

 C’est comme, en résumant caricaturalement la scène, une personne qui serait soumise à un effort exceptionnel pour exécuter un travail inutile et sans aucun intérêt, et de plus coiffé d’échecs.

 Concernant la santé psychique et morale, d’un voleur par apport aux êtres normaux, elle nous révèle des perturbations profondes provenant des conséquences soit d’une éducation turbulente et sinistrée, soit du manque d’affection de la part des parents soit de l’absence totale d’éducation et un délaissement total au cours de l’adolescence où l’enfant est livré à lui-même dans ce monde asséché, et débarrassé de la clémence.

 Les implications du monde extérieur érodent considérablement le caractère de l’enfant futur voleur.

 Le global de la pensée est dominé par le négatif, l’individu devient plus négatif que positif, il ne voit que le négatif devant lui, les analyses de situations sont souvent des critiques  négatives dépourvues du raisonnable et du sensé, le plaisir de contrarier par arrogance, afin de compenser les insuffisances et le vide intellectuel, il est allergique aux remarques ainsi qu’aux bons conseils, situation devant laquelle il se voit humilié, et donc  non fructueuses pour lui.

 C’est à travers la bonne critique constructive que j’améliore mes performances, si on prend le sujet de ce côté, la sagesse verra son Aura lumineuse rayonner au travers des limites de l’impossible, faisant se dissiper la noirceur des ténèbres,   

 Le courage de penser pour devenir une personne qualifiée  volontaire ou de grande volonté, est déjà un espoir ambitieux, annonciateur de réussites et de gloires où le préposé savourera sans aucun doute le goût et le plaisir des victoires.

 Il est impératif de ne pas afficher un complexe de supériorité et d'arrogance envers autrui, bien au contraire, garder les deux pieds sur terre, et, afficher la modestie à son plus haut niveau et le plus humblement possible.

 Cette attitude issue d une assurance et d’une simplicité d'esprit provoque chez les autres, l'estime et l'admiration, une source émettrice d’inspiration pour ceux qui la prennent comme  enseignement et initiation.

 Les personnes qui toutes seules arrivent à développer leur volonté, sont des personnes à principes et à caractère original, elles peuvent aller avec ce pouvoir là où elles le veulent.

 Si les domaines convoités pour faire des parties de plaisir (ici le sage éveillé active la volonté en renversant la vapeur), au lieu de se laisser emporter par les plaisirs, peut, par déplaisir user de sa volonté positive pour éviter les errements et les éloignements du chemin de la quiétude et de la réussite, nous pouvons si notre parcours de vie arrive à sa fin, et que le temps qui nous reste à vivre ne suffit plus pour réaliser et concrétiser nos souhaits , transférer ce trésor aux plus jeunes afin de pérenniser le bien sur terre, symbole de la saine conscience humaine.

 Aussi, si vous êtes en train de peaufiner un projet important pour l’intérêt des autres, et que la mort imminente vous est annoncée, essayez de poursuivre votre travail, car la vie réserve des belles surprises, l’espoir sera votre guérisseur. 

 Les agressions qui érodent la volonté, se distinguent par la fainéantise et la paresse, aussi, par l’inactivité et le l’allongement des périodes de repos jusqu’à des limites exagérées.

 Pour le savoir clairement et explicitement, essayez de prendre un long congé de détente, de plus d'un mois, la reprise sera difficile, ce constat est valable pour toutes les personnes qui sont habituées au travail quotidien.

 Le désespoir aussi, érode et affaibli la volonté au point de rendre la personne handicapée, ruinée, et la limite du suicide.

 Pour activer et régénérer la volonté, l’individu doit, enseigner à son esprit qu’il est en train de se former et de s’exercer à une discipline comme s’il s’exerçait à un  sport physique.

 Les forces qui oeuvrent dans le positif se trouvent encouragées par les apports des nouveautés, et les frontières de la réussite se dessinent devant, l'espoir se réalise, les ambitions trouvent les affusions escomptées, le schéma virtuel placé en aval se concrétise réellement pour devenir une réalité palpable, et l’individu finira par savourer ce qu’il a semé, car les facilités avec lesquelles il a pu surmonter tous les obstacles ont été traitées au profit des nécessiteux, une des plus belles vertus qu’un sage puisse avoir.

 Une pensée positive est souvent accompagnée de réussites et de joies, elle est le fruit d’une combinaison de conflits, ceux de réussir et ceux de perdre, mais, celui qui domine serait sans aucun doute l’assurance totale de réussir et d’aller vers la victoire, une victoire bien méritée et à la hauteur de l’effort consenti.

Cette félicité ne saura être bien savourée que si l’individu est en adéquation avec son esprit.

 Les méandres de la rivière du plaisir, ceux qui nous font patauger dans les boues du malheur, prennent leur sources au départ des affaissements qui se trouvent sous la dominance des diables, ce sont les interférences des soucis qui infectent notre esprit, elles sont émises par le diable pour nous guider vers les profondeurs des ténèbres, cette force qui, active négativement dans nos pensées, influe sur nos comportements et nous offre à la merci du diable ; Lui qui possède un pouvoir différent du notre, invisibilité et indestructibilité, et par n’importe quel moyen de la physique.

Profitant de son pouvoir, il nous ennuye à longueur de vie pour nous ôter le bonheur et nous le remplacer par celui des jouissances matérielles.

 Les rescapés de son pouvoir, plus forts, plus intelligents, et plus volontaires, ont la chance qu’ils aient échappé à son pouvoir et son ingérence dans leurs existences.

 Le combat qui agrémente notre vie, entre le diable et nous, semble être bien planifié exprès par le Créateur, qui se veut donner un sens à notre vie, les plus forts seront bien sur récompensés doublement et dans la vie et dans l’au-delà.

 L’injustice n’a pas sa place chez le Créateur, Il est Le Juge Suprême, ceux qui fautent auront leurs dus et leurs châtiments, personne n’est privilégié par rapport à un autre, nous sommes tous égaux, et, tout le monde a la même chance, la conception humaine est la même partout et à travers tous les temps, pour ne pas dire que cette race est plus intelligente que celle-ci ou celle-là, les humains, bien modelés et bien formés à travers les cycles de reproduction, sont dotés de toutes les facultés mentales (psychiques) et physiques, et ce équitablement à travers toutes les générations.

 L’intelligence vivant en nous, peut être développée, la patience et la mémoire elles aussi, moyennant des efforts, il y a aussi, le courage, et la volonté qui sont tributaires de tout développement personnel de discipline ou de vertu.  

 Apprendre à contrôler ses plaisirs, relève du talent et du courage, il n’est pas donné à n’importe qui pour pouvoir y arriver et à maîtriser son self-control, habituellement les paniques et les défoulements échappent à l’individu qui se trouve dans des situations pertinentes, difficiles, dangereuses ou catastrophiques.

 Par exemple lors d’un accident de circulation routière, celui qui panique et perd son sang froid sera certainement la première victime a subir les conséquences de l’accident, mais si éventuellement, l’intelligence, le courage, la patience, le sang froid, la maîtrise de soi-même, s’activent en même temps, la personne sera très certainement hors de danger au prorata de l’engagement et de l’intelligence dans évaluation du danger, et peut même éviter le pire aux autres, en les sauvant d’un danger certain.

 Cette manifestation relève de la bravoure, elle est le fruit d’un travail acharné puisé dans  la volonté, et alimenté par la persévérance et le courage, et, surtout la grande assurance de bien prévoir l’issu de secours.

 Aussi, il sera plus aisé à une personne dotée de ce pouvoir de bravoure de sauver sa vie et celles des autres en cas d’une catastrophe naturelle ou artificielle.

  Ne regardez pas trop de films qui traitent de ce genre de bravoure qui dépasse le réel, bien au contraire, ça complexe les personnes et les affaiblis au point de les rendre incapables de gérer leur propres personnalités, les imitations n’ont jamais apporté de réussites ou de gloires, bien au contraire, elles plongent le sujet dans la dépression nerveuse et/ou psychique, il faut forger sa propre personnalité et l’installer dans notre caractère, tel un logiciel.

 Un caractère original, propre à nous, peut nous donner suffisamment de confiance pour nous permettre d’aller vers les lieux de la performance, du progrès, de la réussite, du bonheur, et de la santé morale, psychique & physique, et vers les hauteurs vierges qui n’ont jamais été atteintes ou explorées auparavant.

 Ne regarder jamais en bas sous vos pieds, pour évaluer votre ascension, car vous risquez d’avoir le vertige, un vertige qui ne peut être que la vanité, mère des chutes.

 Comme dit le proverbe, « la vanité précède toujours la chute. ».

LA FORCE

 La force  qui se loge en l’humain est inimaginable, elle est comme un gisement riche en minerais utiles. L'utilisation de cette force dépend d'un être à l’autre, parfois il faut la régénérer pour la réveiller ; Pour la régénérer ou la réactiver il faut parfois l'aide de l’extérieur, un soutient moral, parfois un seul mot suffira, il agira tel l’effet de gâchette, même si l’âge ou la santé sont défaillants, l'essentiel c’est de savoir que quelles que soient les circonstances, et quel que soit son état de santé physique ou mental, un individu couché ou debout, a les mêmes chances de régénérer ou réactiver ses propres forces.

 Pour ce faire il est indispensable de réaliser un diagnostic et un état des lieux, afin de percevoir quelles sont nos insuffisances, ainsi que les points forts sur lesquels nous pouvons compter, et les améliorer si besoin. Une fois ces investigations réalisées et bien identifiées, il ne nous reste plus qu’à apporter les corrections nécessaires et les compléter, pour pouvoir arriver à exploiter nos forces de façon rationnelle.        

 La majorité d’entre nous ignorent les potentialités qui nous habitent, ce qui établit le manque d’assurance et de confiance en nous.

 La règle qui régit cette faculté hautement appréciée, c'est le fait d'adapter les potentialités réelles que nous possédons avec la réalité du terrain, une fois réajusté  et harmonieusement équilibré, l'individu atteindra automatiquement ses objectifs et poussera ses limites plus loin encore, tout en rajoutant les performances nécessaires pour réussir et défier ce qui semblait impossible.

 Personnellement, je vous fait part d'un fait anormal aux yeux de beaucoup : Il m'est arrivé de découvrir chez un adolescent un acte, ou un geste, mystérieux qui le fait habituellement voir sans aucun effet négatif, il est arrivé a éteindre un mégot de cigarette allumé sur sa langue, sans ressentir la moindre douleur, cet adolescent de 14 ans m’a apprit cette astuce qui m’a vraiment impressionnée au point d'en arriver à essayer moi aussi à la réaliser avec beaucoup d'habileté et sans aucune gêne ; Ce défit extraordinaire est pour moi un test de mes capacités physiques et morales, coiffé d'un défit et suivi d'une réussite, donc à conclure que l'esprit global, c'est-à-dire notre âme, est en symbiose avec l’esprits et nos organes, l'individu aura en quelques sortes la faculté de faire quasi n'importe quoi avec n’importe quoi, comme par exemple marcher sur le feu sans ressentir de douleur, et aussi de se percer le corps avec des clous, etc…

 Les forces sont nombreuses et diverses, elles sont subordonnées à la volonté et au courage ainsi qu’en la confiance en nos talents naturels.

 Les hommes qui font ces ‘‘ miracles ’’ ne sont que des êtres humains d’apparence semblables à tout les autres, ils n'ont anatomiquement rien de particulier, ils sont seulement habitués à exploiter pleinement leurs potentialités, sans épargner aucun effort quel qu'il soit, et de ne rien négliger, de ne rien laisser au hasard, ce qui fait leur particularité.
Un jeune homme qui a planté des centaines de dattiers, et qui, lorsque ses plants commencèrent à donner les dattes, fruits tant attendus, vît le feu ravager toute sa plantation, qui a mis 20 ans pour s’épanouir, cet homme entre temps devenu vieux, ne peut rien y faire, il lui reste seulement à repartir de zéro et espérer cultiver à nouveau les fruits ; Cette volonté semble aux yeux de tout le monde, être une sorte de folie, non,  cet homme est dotée de force, de courage, et d’un potentiel de défits phénoménal, et, vieux, s'il n'arrive plus à cueillir ses fruits, il se le mettra en tête, et dira tout bonnement et avec sagesse, à qui veut l’entendre : 

 -<< ils ont planté, nous avons mangé, nous plantons ils mangeront >>.

 Voila ce qu’il faut retenir comme enseignements dans la vie, une des leçons les plus merveilleuse est celle de Marie, la Mère de Jésus, lorsqu'elle était sur le point de mettre au monde son bébé, Jésus, Dieu lui dit de secouer le tronc du palmier pour en récolter les dattes afin que lui soit facilité l’accouchement, un effort pénible pour une femme un effort pénible pour une femme à l’orée de la félicité.

 Pour mieux avancer sans contraintes, la discrétion est le meilleur remède à la jalousie, comme dit le proverbe aussi, «  pour vivre heureux, vivons cachés ». Les conseils des jaloux, ennemis du progrès, sont délétères, nuisibles, ils ne produisent que de l’émoi, ils trouvent leur plaisir dans les entraves et les critiques démoralisantes, au point de provoquer chez les ambitieux l’abondant totale de leur entreprise, ils jouissent tels des diables.

 LA FORCE DE VOULOIR.

 

 La force qui se loge en l’humain est inimaginable, elle est comme un gisement riche en minerais utiles. L'utilisation de cette force dépend d'un être à l’autre, parfois il faut la régénérer pour la réveiller.

 

 Pour la régénérer ou la réactiver il faut parfois bénéficier de l'aide de l’extérieur, un soutient moral, parfois un seul mot suffira, il agira tel l’effet de gâchette, même si l’âge ou la santé sont défaillants, l'essentiel c’est de savoir que quelles que soient les circonstances, et quel que soit son état de santé physique ou mental, un individu couché ou debout, a les mêmes chances de régénérer ou réactiver ses propres forces.

 

 Pour ce faire il est indispensable de réaliser un diagnostic, un état des lieux, afin de percevoir quelles sont nos insuffisances, ainsi que les points forts sur lesquels nous pouvons compter, et les améliorer si besoin est.

Une fois ces investigations réalisées et bien identifiées, il ne nous reste plus qu’à apporter les corrections nécessaires et les compléter, pour pouvoir arriver à exploiter nos forces de façon rationnelle.

 

 La majorité d’entre nous ignorent les potentialités qui nous habitent, ce qui établit le manque d’assurance et de confiance en nous.

 

La règle qui régit cette faculté hautement appréciée, c'est le fait d'adapter les potentialités réelles que nous possédons avec la réalité du terrain, une fois réajusté et harmonieusement équilibré, l'individu atteindra automatiquement ses objectifs et poussera ses limites plus loin encore, tout en rajoutant les performances nécessaires pour réussir et défier ce qui semblait impossible.

 

 Personnellement, je vous fait part d'un fait anormal aux yeux de beaucoup : Il m'est arrivé de découvrir chez un adolescent un acte ou un geste, mystérieux qui le fait habituellement voir sans aucun effet négatif, il est arrivé a éteindre un mégot de cigarette allumé sur sa langue, sans ressentir la moindre douleur, cet adolescent de 14 ans m’a apprit cette astuce qui m’a vraiment impressionnée au point d'en arriver à essayer moi aussi à la réaliser avec beaucoup d'habileté et sans aucune gêne.

 

Ce défit extraordinaire est pour moi un test de mes capacités physiques et morales, coiffé d'un défit et suivi d'une réussite, donc à conclure que l'esprit global, c'est-à-dire notre âme, est en symbiose avec l’esprits et nos organes, l'individu aura en quelques sortes la faculté de faire quasi n'importe quoi avec n’importe quoi, comme par exemple marcher sur le feu sans ressentir de douleur, et aussi de se percer le corps avec des clous, etc.…

 

 Les forces sont nombreuses et diverses, elles sont subordonnées à la volonté et au courage ainsi qu’en la confiance en nos talents naturels.

 

Les hommes qui font ces ‘‘ miracles ’’ ne sont que des êtres humains d’apparence semblables à tout les autres, ils n'ont anatomiquement rien de particulier, ils sont seulement habitués à exploiter pleinement leurs potentialités, sans épargner aucun effort quel qu'il soit, et de ne rien négliger, de ne rien laisser au hasard, ce qui fait leur particularité.

 

 Un jeune homme qui a planté des centaines de dattiers, et qui, lorsque ses plants commencèrent à donner les dattes, fruits tant attendus, vît le feu ravager toute sa plantation, qui a mis 20 ans pour s’épanouir, cet homme entre temps devenu vieux, ne peut rien y faire, il lui reste seulement à repartir de zéro et espérer cultiver à nouveau les fruits ; Cette volonté semble aux yeux de tout le monde, être une sorte de folie, non, cet homme est dotée de force, de courage, et d’un potentiel de défit phénoménal, et, vieux, s'il n'arrive plus à cueillir ses fruits, il se le mettra en tête, et dira tout bonnement et avec sagesse, à qui veut l’entendre :

 

 

 

-<< ils ont planté, nous avons mangé, nous plantons ils mangeront >>.

 

 

 

Voila ce qu’il faut retenir comme enseignements dans la vie, une des leçons les plus merveilleuse est celle de Marie, la Mère de Jésus, lorsqu'elle était sur le point de mettre au monde son bébé, Jésus, Dieu lui dit de secouer le tronc du palmier pour en récolter les dattes afin que lui soit facilité l’accouchement, un effort pénible pour une femme, un effort pénible, surtout à l’orée de la félicité.

 

 L’exemple le plus frappant de ce début de siècle, en 2011, suite à la combinaison de trois catastrophes simultanées, celle du tremblement de terre générant un gigantesque tsunami, puis la catastrophe nucléaire de Fukushima Daiichi provoquée par le tsunami ; Les éléments radioactifs échappés ont fait que cet accident nucléaire majeur est classé au niveau 7 (le plus élevé) de l'échelle internationale INES des événements nucléaires, ce qui place cet accident au même degré de gravité que la catastrophe de Tchernobyl (1986), compte tenu du volume important des rejets. Les Japonais ont désigné une équipe Kamikaze prête pour mourir, afin de sauver d’autres vies humaines, gestes très rares par rapport à ceux pratiqués dans d’autre pays.

 

 La force de vouloir faire quelque chose, est un facteur très important dans la réussite, pour arriver à avoir cette force, il suffit de penser tout en projetant dans le futur les réussites, c’est comme dans un combat, où vous imaginez votre adversaire tombé sur terre avant même d’avoir exécuté les frappes.

 

 Cette faculté est une qualité imprégnée d’un espoir motivant, celui qui espère le bien, le trouvera certainement. Comme dit le proverbe : 

 

 

 

« Tant qu’il y a de l’espoir il y a de la vie. ».

 

 

 

Il faut enlever la marche arrière, ne jamais hésiter à faire quelque chose de bien, ne jamais se laisser caresser par les plaisirs au dépend d’une mission de travail, il faut toujours essayer de maintenir un rythme d’activité constant, cela va permettre à notre mécanique de réflexion de fonctionner au lieu qu’elle soit ternie par l’oisiveté, la nonchalance.

 

Les règles du jeu sont définies, l’individu devra se décider dès le départ, s’il veut se contenter de ce qu’il a ou de se qu’il est, ou bien améliorer et faire fructifier son parcours vie, mais jamais les deux à la fois, c'est-à-dire ne rien faire et avoir tout, (c’est la définition du nonchalant, du paresseux).

 

 Quelle est la personne qui ne veut pas mener une agréable vie, ornée d’une bonne santé, d’argent et de bonheur, ces vœux seront beaucoup plus agréables à savourer s’il y avait derrière ceux-ci un effort résolument consenti.

 

Les secrets qui sont les principaux déclencheurs de réussite, sont les suivants :

 

 - Avoir un cœur aussi ‘‘ saint ’’ que celui d’un ange.

 

 - Faire du bien à toute personne nécessiteuse de soutient, sans aucune contre partie.

 

 - Avoir la foi.

 

 - Avoir de la force de caractère.

 

- Faire don de ce que vous avez obtenus.

 

- Etre patient.

 

- Etre Volontaire.

 

- Etre Courageux.

 

- Etre platonicien.

 

- Etre croyant et dévot. 

 

- Etre Fonceur et audacieux.

 

- Etre celui qui sait pardonner.

 

- Etre altruiste, au point de percevoir la saveur de la bienveillance que vous avez offerte en dégustation à votre prochain.

 

 Ici, ce n’est qu’un minimum de gestes et de comportements à faire quotidiennement, il y a beaucoup de méthodes et de moyens très importants et très intéressants à adopter pour obtenir la paix intérieure et extérieure.

 

Les principes fondamentaux d’un être très influant dans la société se forgent à longueur de vie, se rectifient au fur et à mesure qu’il s’aperçoit d’une quelconque déviation, il ya des gens qui se fixent dans la  tête qu’ils sont nés comme ça, que ces comportements figurent dans leurs gènes.

 

Le malheur c’est qu’ils se l’imaginent au point d’en arriver à l’obsession, de cette manière ils s’autodétruisent en perdant les vertus et les meilleures qualités humaines.

 

Par contre les optimistes avancent et évoluent d’étape en étape, rectifient leurs défauts amassent le meilleure de ce qu’ils perçoivent et observent chez les meilleurs d’entre-nous. Comme il a été dit par Dieu dans le Coran :

 

 

 

« Ceux qui écoutent les Paroles, suivent et appliquent les meilleures d’elles ».

 

 

 

Pour revenir à la force de caractère dont la majorité d’entre nous est déficitaire, les humains ne veulent pas trop se fatiguer, bien au contraire ils essayent de créer ou d’aller vers les situations dans lesquelles se sentent bien, telles les distractions et les détentes ; Parfois ils sombrent dans l’alcoolisme, pour échapper à la mélancolie générée par les problèmes qu’ils ont eux même crées.

 

 Ce genre de comportement ou d’attitude devant les difficultés ne peut être expliqué que par une faiblesse, un manque de courage, un manque de confiance en soi, une des dévalorisations humaine, source de tous les maux de la société dans notre monde ; Les conséquences sont fatales, que ce soit pour l’individu lui-même ou que ce soit pour la société, cette handicap est alimenté par des incitations et des appuis, tels, la vente de drogue jusque devant les portes, les cabarets, tels aussi le manque de civisme, la délinquance, les conséquences des crises économiques et/ou financières aux niveaux de certains pays.

 

Donc, pour remédier à ces maux, pour traiter l’individu, il faut lui créer une société et un environnement adéquat, dépourvu de la contamination des travers de la société, il faut lui neutraliser les milieux pernicieux pour les éliminer par des mesures coercitives.

 

 La préservation de la race humaine doit se faire de générations en générations, nous sommes tous responsables, les plus forts dominent, et les plus faibles se soumettent, la loi de la nature, semble ne pas être respectée, l’intervention de l’homme est souvent négative et dangereuse, là où il y a un rapport de richesse ou de profit, l’homme détruit tout sur son passage et ne tient pas compte des autres facteurs.

 

 Certes c’est difficiles pour les personnes psychiquement fragiles à s’adapter aux environnements, les incidences sont souvent fatales, et n’aident guère ces personnes à trouver ce qu’elles cherchent et espèrent.

 

Les cas de maladies psychiques sont de plus en plus nombreux, la société est handicapée par ces individus qui n’arrivent pas à s’intégrer, malheureusement certains sont plus éveillés que d’autres, chose qui a fait d’eux les hallucinés de la société, les marginalisés se concilient tout seul et arrivent quand même à se faufiler dans une place parmi les êtres ‘‘ normaux ’’- (normal, aux yeux de tout le monde) - finalement personne n’expliquera ce qui différencie un fou d’un être normal.

 

 Comme l’a dit Didier Erasme dans la folie :

 

 « C’est bien la pire folie de vouloir être sage dans un monde de fous ».

 

 Nous sommes devenus des automates, nous nous sommes «instrumentalisés» nous avons perdus la substance même de la vie, nous sommes déboussolés, perdus dans des conflits, et si ce n’est pas une implication directe, nous sommes au moins témoins de se qui se passe ailleurs.

 

 Les humains d’autre fois n’avaient pas perdus la tête, ils ont découvert des tas de choses qui sont toujours valables ore, des théorèmes universels, des explications interpellantes sur certains phénomènes que les chercheurs d’aujourd’hui ne peuvent encore toujours pas gloser, entre autre les philosophes lumière tels Platon, Darwin Spinoza, Locke, Bayle, Newton, Voltaire, Galilée, Copernic, Pythagore, El khaouarezmi (Logarithmes) etc….

 

Donc difficile est notre ère, où l’espérance de vie est en voie de déchéance, les rescapés dans les domaines de recherche se font de plus en plus rare, ils se comptent sur le bout des doigts, et se spécialisent sur ce qui est outils ou moyens de lucre, la robotique, l’électronique, la mécanique, la médecine pour traiter les maladies générées par les manipulations génétiques – ils provoquent les virus, puis ils fabriquent les médicaments pour redresser les défaillance ainsi que les conséquences de la dégradation de l’environnement, provoquées par le déséquilibre entre ce que l’homme produit comme pollution et l’effort que fait la nature pour remédier et traiter toute seule ce dysfonctionnent artificiel, c'est-à-dire que la vitesse avec laquelle la nature se fait corriger est en deçà de la vitesse des dégradations causées par l’humain.

 

 Alors comment l’individu de notre « aujourd’hui » peut progresser dans l’avenir, les faiblesses constatées dans plusieurs domaines sont le résultat de sa mauvaise gestion. Eloigné de la vérité, son égarement est plus que certain. Les dirigeants semblent baigner dans un sommeil profond, ils peuvent provoquer une explosion énergétique d’hommes de bonne volonté, l’inspiration se fera d’une façon massive, le peuple intelligent et conscient suivra sagement et correctement les décisions de ses leaders, s’il juge raisonnables et sensés leurs directives, les exemples que nous connaissions au le début du XXe siècle où certains guides tels Mao Tsé-toung (CHINE), ou Josip Broz Tito, (EX-YOUGOSLAVIE), unificateur de la république, ce système de gouvernement, constaté dans des sociétés animales, tels les bancs de poissons ou les colonies de fourmis, et celles d’oiseaux dont les déplacements se font comme si c’était un seul corps, ce qui explique l’influence directe par l’esprit principal, guidant plusieurs petits esprits et qui forment un seul esprit global, ce qui explique l’association sociale des individus.

 

 Cette philosophie de gouvernance malheureusement abandonnée et remplacée aujourd’hui par la mondialisation : Le chacun pour soi et Dieu pour tous, qui élimine la cohabitation et le partage des biens, cette philosophie puise son concept à partir de l’égoïsme et l’individualisme humain.

 

 Les musulmans qui préservent leur unifications à travers les siècles, n’arrivent pas assurer leur stabilité dans ce monde, les ingérences extérieures sont considérées comme virus déstabilisateurs, virus qui trouvent un terrain favorable, fragile, s’installent facilement ; les fragilités sont imputées aux dirigeants de ces pays qui n’arrivent pas à gouverner selon les directives divines, justice, équité, partage de la richesse, crédibilité etc…

 

Comme l’a dit Blaise Pascal :

 

 

 

« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique ».

 

 

 

Ce qui a provoqué des tsunamis de soulèvements populaires dans plusieurs pays musulmans prétendus démocrates, mais dotés de systèmes dictatoriaux, l’appétence est une fois encore facteur des vainqueurs, et génératrice de changement de la gouvernance par la force.

 

 L’homme d'aujourd'hui semble paralysé par ses propres pensées, il ne voit que les intérêts et les profits, sa volonté se déploie dans le négativisme, et bien sûr dans l'égoïsme, les intérêts semblent aveugler l'homme de notre monde d'aujourd'hui, piétinant ses semblables, et ses terrains de conquêtes, dégradant ses sentiments et son mode de vie, il s'emprisonne dans sa propre cage, il s'éloigne de la spiritualité, n'ayant aucune foi, rodant et errant dans les sables mouvants, plus il bouge, plus il s'enfonce.

 

 L’insuffisance de penseurs dont nous souffrons aujourd'hui ne pourrait jamais remédier toute seule à cette disproportion, mais pour les optimistes rien à leur yeux n'est impossible, les miracles peuvent se matérialiser par la simple force de la volonté, les changements peuvent s'opérer a partir des racines, si vous avez devant vous des semences de qualité médiocre, il suffit d’en choisir les meilleures pour avoir une deuxième espèce moins médiocre après plantation, et ainsi de suite jusqu'à l’obtention d’une générations de semences plus saines.

 

Avec cette habileté, les peuples peuvent en profiter pour obtenir des générations d’individus capables de relever les défis et gagner les enjeux. Ils pourront développer leur moyens humain à partir du premier gamète, c'est à dire depuis le choix des époux, passant par la fécondation afin d’avoir une progéniture saine et pure, dépourvue de tous défauts. La pâte à modeler sera prête et à la portée des parents pour une meilleure éducation, puisque l'enfant vient de naître selon les normes spirituelles édictées par Dieu.

 

Les effets d’un enfant bien éduqué se propagent dans ses descendants, jusqu'à ce qu’il donne lui aussi une population mondiale égale à celle d’aujourd’hui (quatre milliard), d’une meilleure qualité.

 

Pour se faire, il suffit de « purifier nos regards sur les fantasme sexuel, afin d’éviter les prises de viagra » comme il est si bien dit dans le coran : sourate El issraa, où Allah, s’adresse ici au Diable, nommé Chitan :

 

 

 

« 64. Excite, par ta voix, ceux d’entre eux que tu pourras, rassemble contre eux ta cavalerie et ton infanterie, associe-toi à eux dans leur biens et leurs enfants et fais-leur des promesses». Or, le Diable ne leur fait des promesses qu’en tromperie.

 

 « 65. Quant à Mes serviteurs, tu n’as aucun pouvoir sur eux». Et ton Seigneur suffit pour les protéger! »

 

 

 

Vertus

 

Il y a un autre secret miraculeux qui peut nous aider à nous développer dans tous les domaines, afin d’acquérir des vertus, la relation qui nous lie avec Dieu doit être fortifiée et entretenue quotidiennement, elle ne doit en aucun cas être rompue.

 

Qui de nous ne veux pas avoir des qualités et des vertus pour orner son caractère et ses principes ?

 

Presque la majorité d’entre nous le souhaitent.

 

Les principales vertus, ce sont les constituants d’un caractère en or, elles peuvent êtres acquises dès la naissance ou durant le parcours vie, ou bien en dernières minutes, oui, tout est possible, ce n’est pas une question de caractères innés ou de chromosomes héréditaires, c’est une question de volonté et de bon vouloir, les exemples que vous rencontrerez au cours de votre vie sont les principaux déclencheurs, ils peuvent être sources d’inspirations ou d’exemples à suivre, il suffit de bien les observer, les écouter, et il ne faut pas hésiter à leur poser des questions.

 

Les vertus qui sont les plus répandues à travers les hommes d’aujourd’hui, sont :

 

 - La modestie - La sagesse - La patience - Le courage - L’intelligence - La richesse culturelle - La clémence - La piété - La grande foi - La bravoure - L’altruisme - La philanthropie - L’art, …Etc. 

 

 

 

Ici je n’ai cité que la quintessence de l’essentiel, car la liste est très longue, et à vous de l’enrichir d’avantage (non pas en les citant, comme je l’ai fait, mais en les possédant).

 

 La croyance est un pouvoir extraordinaire, l’individu en cas de besoin, s’adresse à son Créateur pour le solliciter afin qu’Il puisse lui offrir ces vertus, un moyen facile et rapide, au lieu d’aller s’informer, il suffit de se connecter convenablement et spirituellement à son Maître, et les suite viendront avec un peut d’efforts, renforcés par une Faveur Divine, suite à une activité de prosternations intenses, et d’un comportement sain, afin d’avoir ce privilège d’exhaussement rapide des vœux.

 

 "Par la même occasion, je vous citerai une anecdote qui m’est arrivée personnellement à la Mecque lors de mon pèlerinage en 2006 ; j’ai voulu prier pendant 24 h sans arrêt, sans dormir, car pour moi c’est une occasion à ne pas rater, mes vœux furent rapidement exhaussés en ces jours de pèlerinage, puisque Dieu sera plus proche de nous, j’ai pu prier toute la nuit, lire, me prosterner, effectuer plusieurs séries  de taouaf – tourner 7 fois autour de la Kaaba, jusqu'à la prière d’el fajr, première prière de la journée, ensuite j’ai voulu rester jusqu’à la prière du Doha, une prière supplémentaire non imposée par la chariâa,(NAFILAT)  et pendant laquelle j’ai prié Dieu pour lui demander quelque chose d’exceptionnel ; Je Lui ai dit, « Ô  mon Dieu, clément miséricordieux, j’ai prié toute la nuit je vous ai demandé beaucoup de choses, maintenant je vous demande quelque chose d’assez spécial, mais il ne faut pas m’en vouloir, c’est de me réserver un poulet rôtis, bien chaud et succulent, entier pour moi, car j’ai vraiment faim ». Par la suite et quelques 10 minutes plus tard, je suis retourné à l’hôtel, il était 11 h ce matin là, et à mon grand étonnement mon compagnon de chambre me dit, avant même d’avoir ôté mes vêtements, qu’il vient d’acheter pour la première fois deux poulets, un pour lui et l’autre pour moi…. (Sans commentaire mes amis).

 

Une autre histoire insolite mais très intéressante m'est arrivée à bord mon véhicule personnel, au cours d’une journée de voyage, lorsque j’ai emprunté la route nationale Constantine – Biskra,  pour allez voir ma mère ; J’ai constaté que le lève vitre électrique ne fonctionnait pas, cela était peut-être dû  à une mauvaise masse ou à une mauvaise connexion  électrique causée par une infiltration d’eau lors du nettoyage du véhicule, la veille au soir. Inquiété, je fis une transaction avec Dieu, je lui fis part de ce que j’allais accomplir une bonne action au cours de ce voyage, avec en contre partie une réparation du système électrique du lève vitre.

 

Alors durant mon voyage au cours duquel je  devais passer par El hantera une ville pittoresque,  belle, source d'inspirations pour les poètes, même de renommée mondiale tel André Gide, je me suis arrêté sur la route, au niveau d'un café Maure, pour une faire une pause, lorsque je vis à quelques mètres un chien entrain de lécher le sol humide, qui semble avoir une forte soif, alors, alors j’allai m’enquérir d’une auge d’eau bien fraîche afin qu’il puisse étancher sa soif, une fois désaltéré, le chien reprit son chemin et moi le mien. Par la suite, voulant ‘‘ tester ’’ l’éventuel exaucement de mes vœux vu le contrat que j'ai passé avec mon Dieu, je constatai que la défaillance semblait non réparée, et Dieu aurait failli au contrat, pourtant mon engagement à été bien respecté  bref, arrivé à destination j’ai voulu faire vérifier le système électrique, comme  si quelqu'un m’avait demandé de vérifier les broches de connexion ; Et effectivement les broches ont été déconnectées exprès par le préposé au nettoyage’ du véhicule, et ce par mesure de sécurité, mais il  a oublié de les reconnecter, il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne commettent pas d’erreur, mais celle-ci était bénigne. Ce que je comprends de cette aventure, c’est que Dieu, comme il a le pouvoir de connaître l’avenir, Il a anticipé l’événement  en se référant à mes souhaits sachant que ce j’allais  lui demander, c'est pour cela qu’il intervint en agissant auprès de l’agent afin qu’il déconnecte les fiches du lève vitre, et ce afin que ma sollicitation divine puisse être  exhaussée.

 

Encore une fois merci mon DIEU.

 

 A travers les petites histoires que je viens d’exposer, il convient de comprendre que sans l’aide de Dieu, nos actions, nos entreprises seraient vaines, et n’apporteraient aucun intérêt, aucun avantage, ces sollicitations divines entrent dans le cadre des modes de prosternation, de prières, et de contact permanent avec son Créateur, afin d’obtenir de Lui tout ce que nous espérons, avec une force croyance et conviction ; Tout ceci, à condition bien sûr d’avoir prit toutes les mesures qui nous purifient de nos péchés, et en s’abstenant de toutes envies interdites, telles celles citées dans le Coran.

 

 Cette renonciation aux péchés, n’offre que des effets positifs, agréablement ressentis par l’individu, elle lui procure la joie, le bien être et le bonheur, chose qui semble aux yeux des faibles comme un pensum à leur liberté, et qui préfèrent rester plus libertins.

 Le virus de la volonté.

 L’ennemi de la volonté, est bien sûr la paresse, l’oisiveté est fatale pour l’épanouissement de la volonté, elle peut détruire les ambitions les plus fortes, le fait de s’habituer à l’inertie, le repos exagéré ou les détentes répétitives et longues provoque l’érosion de la volonté comme l’effet des vagues sur les rochers les plus durs.

  Qui de nous n’a pas eu cette envie de prolonger son congé annuel de détente, ce phénomène s’explique par la sécrétion d’une drogue naturelle secrétée par certaines glandes à l’instar de l’endorphine, cette substance agit telle une drogue, sur l’individu, elle est sécrétée quand l’individu s’habitue à une manie ou à une obsession de plaisir.

 Comme il est dit sagement :

 «  N’étant pas un ange, j’essaye de faire de mon mieux pour ne pas devenir diable ».

  Finalement je remercie Dieu de m’avoir créé tout simplement humain.

 Nous avons tous des points faibles, c’est ce qui nous rend humain et non robot, mais essayons quand même de les minorer au maximum, et en les remplaçant par des points forts, les conséquences qui nous affectent, sont les résultats de nos actes qu’elles soient bonnes ou mauvaises, il suffit de les accepter, puisqu’elles se réfèrent à ce que nous avons réalisé dans le passé, le principe d’accepter nos défauts ou nos incapacités c’est déjà  une qualité, car savoir se regarder dans le rétroviseur personnel n’est pas donné à tout le monde.

 Comme dit le proverbe :

 « Réussir fait valoir nos qualités ; ne pas réussir fait valoir nos défauts. ». 

 Citation de l'Abbé Joseph Roux ; Pensées - 1866.

  Ce qui détruit et fragilise la volonté, c’est l’incapacité de s’engager sans hésitation, les hésitationscombinées au manque de courage, affectent sérieusement la volonté, elles bloquent l’individu, et l’immobilisent devant des situations puisque nous avons touché le principal facteur inhibant toute ambition, ce recule va générer des remords et des effets psychiques négatifs, tels la culpabilisation, qui ne font qu’amplifier la défaite psychologique ; L’individu perdant tout espoir, essence de la vie, sa santé se dégrade, le morale étant à son plus bas niveau, provoque une incidence néfaste sur sa santé, avec apparition de maladies chroniques,  psychiques et/ou organiques, et le sujet serait sujet à des souffrance sans limite, jusqu’à ce que la mort précoce.

 La volonté pour lui sera de combattre sa maladie, de surpasser son malheur, et il y a des personnes qui ont pu surmonter leurs maladies telles le cancer, le sida, et autres graves maladies.

 Voici l’histoire d’une jeune fille de 13 ans qui, à la ferme, jouait paisiblement, avec ses amis.

 Soudain, un morceau de la grange se détache et s’abat sur elle. À l’hôpital, le verdict tombe : la moelle épinière est atteinte et la petite fille est paralysée à partir de la taille et ne pourra plus jamais marcher, ni bouger les pieds.

 Elle demeure 3 mois à l’hôpital et sa nouvelle condition nécessite 3 mois de rééducation. Avec un tel handicap, n’importe qui se poserait des questions sur son futur.   Comment vat-elle s’en sortir ?

 Au retour à l’école, un professeur d’activité physique aura une influence déterminante sur elle, lorsqu’il la persuada d’essayer la natation pour développer sa force physique et sa résistance.

 C’est, pour elle, un premier contact avec le sport et l’entraînement.

  Au fil des années, elle continue à s’entraîner à tel point qu’elle part pour ses premiers Jeux Paralympiques à Barcelone en 1992, d’où elle reviendra avec deux médailles de bronze, l’amorce d’une imposante récolte qui comprend aujourd’hui une médaille olympique et 16 médailles paralympiques, dont 6 médailles d’or. Vous l’avez sûrement reconnue, il s’agit de Chantal Petitclerc.

  Chantal Petitclerc a remporté un premier titre Canadien en 1989 et elle détient à ce jour les records canadiens des 100m, 200m, 400m, 800m, et 1 500m.

 Lors des jeux d’Athènes en septembre 2004, Chantal a établi trois nouveaux records du monde, en plus d’un record paralympique.

 

 

 

 21352588chantal-petitclerc-jpg.jpg

 

 

 

Ces histoires, vraies vous le savez, sont un carburant pour les pessimistes, ceux qui n’ont pas eu la chance de réussir à tous les coups, il suffit de programmer votre esprit à un rythme de travail, et de persévérances, de le programmer comme une machine, vous vous imaginer que quelque soit la situation et sa pénibilité, le temps s’écoulera pour la traiter, rien n’est éternel, après la pluie, il y a toujours le beau temps. Les soulagements suivent toujours la crise.

 

 Le manque de confiance en soi, est un état néfaste pour développer la volonté, l’impossible hante l’esprit de l’individu, et il ne pourra prendre aucune décision, il se figera jusqu'à ce qu’il trouve une autre solution moins contraignante et moins  importante.

 

Pour se faire, il faut faire cesser immédiatement cet état, essayez de miser sur les  capacités psychologiques, sur les points forts, sur la force intérieure, croire en la réussite, canaliser et focaliser toute l’énergie dans la projection souhaitée et que l’on veut atteindre, cette concentration de pensée et de force psychologique est un des facteur les plus fiable, et le plus efficace, il est le principal moteur de propulsion.

 Les idées noires et le négativisme des pensées ne sont guère des éléments qui bloqueront vos ambitions, puisque vous vous êtes lancé dans l’exécution du projet, vous êtes déjà dans l’élan. Il ne vous reste qu’à imaginer votre atterrissage et votre nouveau milieu de réussite.

  Par contre il ne faut jamais crier victoire, comme le dit le proverbe 

 «Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir abattu », oui les anticipations seront faites si vous êtes sûr d’avoir traversé l’essentiel du parcours de vos performance, la vanité en est un facteur destructeur de la volonté, c’est comme si vous vous élevez au dessus de tous le monde pour les surpasser, et que vous regardez vers le ciel, objectif de votre ascension ; Ensuite, vous regardez sous vos pieds pour voir l’amplitude de votre ascension, le vertige et la phobie des hauteurs vous rattrapera, et là votre ascension n’aura aucun sens puisque vous voulez évaluer votre niveau réel par rapport à la hauteur que vous avez réellement atteinte ; mais si vous ne vous embarrassez pas de la hauteur de votre ascension, alors là votre ambition grandira, et votre niveau n’aura aucune limite, les autres vous verront dans les plus hautes sphères de la performance. Donc dans votre ascension ne regardez pas sous vos pieds, car vous risquez le vertige, la vanité.

L’arbre de L’ambition extrême, ne peut donner que le fruit d’un post de la Présidence d’un état, embaumant d’inspirations la planète. 

 La prudence

La prudence est la mère, non seulement de la porcelaine, mais aussi de la sagesse, les tentatives ont des limites, elles sont calculées selon la nature des risques, plus les risques sont nombreux et dangereux, plus la prudence est conseillée, mais la prudence a des limites pour ne pas devenir une faiblesse. Par exemple la petite et minuscule bête qui habite, la datte,  ne pourra jamais se risquer à quitter cette datte souvent de mauvaise qualité au point que l’homme la réserve pour nourrir les bêtes, mais par contre si ce petit insecte quitte ce logis nourricier, il trouvera sans aucun doute devant lui des milliers de palmiers dattiers de très bonnes qualités. Ici la prudence adoptée par cet insecte est contraignante et condamnant toute sorte de performance. 

 Donc, la prudence est conseillée aussi afin ne pas tomber dans des pièges souvent mal évalués, l’excès de prudence, risque aussi de freiner les ambitions, car il génère un déséquilibre, cet état de déséquilibre doit être évalué avec une parfaite précision, mieux le seuil est identifié, qui sépare l’hésitation de la prudence, plus la prudence apportera ses fruits. Le bon sens pour identifier la limite, entre la prudence et l’hésitation est bien sûr souhaité.

Le bon sens doit être acquit aussi par des exercices répétitifs, la lecture et l’esprit de curiosité sont les générateurs du bon sens, à force de penser, de chercher à savoir, pour alimenter en connaissances notre mémoire, afin de l’enrichir dans divers domaines, cela pourrait avec intelligence, donner à l’individu son propre bon sens.

 Le bon sens est produit par la raison, si la raison est idéale, cela montre qu’il y a maîtrise du psychique. Et lorsque le psychique est sains l’individu aura sans aucun doute fait recette d’un bon sens adaptable à toutes les situations.

 L’énervement est un facteur qui fait perdre le bon sens, donc il faut éviter cet état psychique négatif, il lui en supprimer les causes, les drogues, et l’abus des excitants, tels le café, la cigarette, le thé, l’alcool, etc...

 La paix est signe de sagesse.

 En générale ceux qui ont la paix dans la tête sont Communément les plus sages et possèdent généralement un incontestable bon sens.

 

Voici une prose justement sur ce que tout le monde redoute de la vieillesse.

Bonjour vieillesse
Approches et laisses-toi venir
Mon cher vivant de terre
Je ne suis que ta vieillesse
Qui t'attend au bout de tes jours
Et ne regardes pas derrière
Car tu risques de ne pas aimer
Te voir fané et dégouté de la vie
Le plaisir est d'accepter
De se laisser emporter par le temps
Et pourquoi ne pas cueillir les fruits
Récoltés en cours de route
Fruits et résultats de tes conseils
Que tu as offert gratuitement
A ceux qui ont eu le besoin et les nécessiteux
Ainsi toi et moi associés à vie
Pour le meilleur et pour le pire
J'ai eu le privilège d'assumer ma mission
De faire vieillir chaque vivant
Chaque être vivant qui soit
Toi tu t’amuses à compter les jours
Et moi comme tu le sais
Je m’occupe à te faire pousser
Malgré toi les veloutés blancs
Qui te feront bien sûr
Petit à petit oublier ta jeunesse
Ainsi en est-il du parcours de ta vie
Donc soit heureux de ta vieillesse
Tends-lui la main
Elle n’est pas malveillante
Au point de la déprime,
Bien au contraire elle est pour toi
L'apparat de la sagesse
Elle a le privilège d’être
Ta compagne jusqu'à la fin
La fin des jours à venir,
Qui feront le charme de ton existence
Ils seront ta joie et ta tristesse
Fossilisant ton visage
Par les empreintes de cette belle vieillesse
Si tu veux, je te donne aussi
La ténacité à la place de la vivacité
Et avec la largesse de ton esprit
Tu pourras tel un grand maître, devenir
Un symbole, une idole pour ton peuple
Et pourquoi pas une apothéose,
Rêve que seul les martyres souhaitent.
Oui mon vieux de la vielle,
Pour finir je t’enterre, et en suite
Je vagabonde et j’erre vers une nouvelle Ame
Voila mon vieux pardonne-moi de t’avoir donné
Cette chance qui n’est pas donnée à tous
D’épuiser parfaitement et complètement tes jours de vie,
De la destinée que DIEU de Bonté a bien voulu t’accorder
Oui pardonne-moi encore une dernière fois, car
Parfois j’abuse au point de t’ôter complètement
La raison afin que tu ne saches point
Ce qui se trame autour de toi.
 Telle est ma mission.

 

 Se référer et s'inspirer des hommes prudents est une des solutions les plus sages, car si nous n’avons aucune notion sur la limite du déclenchement de l’action qui nous fait abandonner la prudence afin de ne pas être paralysé au point de l'inertie totale, L’individu pourrait gagner un temps considérable dans la "confection " de la prudence pour bien préparer sa lancée projetée plus efficacement et plus rapidement, s’il ressource en énergie à partir d’exemple concrets.  Les performances et les perfections dans l’exécution des travaux que mènent le préposé seront des facteurs de réussites pour de nouvelles entreprises. Toute cette machine d'étapes, depuis la première pensée  d' idée, ses provocations en -réactions en chaine- emportent l'individu vers la sphère des grands volontaires, cette qualité est une vertu spécifique aux élites et héros, plus la force de vouloir est grande plus se raréfie le nombres de champions, 
Pour être prudent, il suffit de savoir que le terrain a emprunter n'est pas si sûre, les éventualités et les turbulences sont à risques, les chutes seront évitées si la prudence est bien respectée et bien adoptée. 
Par exemple si je veux voyager, et aller dans des régions que je n'ai jamais visitées, et que je suis contraint de conduire mon véhicule dans la nuit, alors dois-je conduire a une vitesse supérieure comme dans les routes que je connais très bien ou bien dois-je ralentir pour synchroniser mon réflexe aux dangers pour faire face a toute surprise ?  Donc la prudence est fortement conseillée dans ces cas la, il faut en faire usage pleinement. Ce n’est pas la faiblesse psychologique qui va m’en priver de ce voyage, avoir peur d’affronter les obstacles et les éventualités, n’est guerre une solution. Apprendre comment affronter l’inconnu tout en essayons d’en déceler le maximum de ses secrets et ses éléments inconnus, permet à l’homme prudent d’essuyer les défaites et les prendre comme enseignements dans les situations des projets futures pour devenir un homme averti, car un homme averti en vaut deux.

 

Par contre la prudence exagérée mais tolérable elle générée par une mauvaise évaluation des risques, l’individu ne s’engage pas définitivement, mais il risque de ne pas aboutir à ses fins puisqu’il a voulu éviter les éventuels risques, certains et incertains, qui pourraient surgir et dont il n’a aucune information sur les conséquences.

 

Celui qui a peur et ne s’engage pas, ne risque rien. Elle n’est pas affectée par les hésitations, devant cette situation, l’individu doit avoir beaucoup de courage pour se prononcer et abandonner l’entreprise, car parfois jeter l’éponge sur le tapis est une décision sage et  bien réfléchie. 

 

 Alors que la prudence néfaste et dangereuse se déclenche tardivement chez les individus, dans des moments cruciaux et décisifs, lors des engagements risqués et dangereux, elle est souvent sources de défaites. Ce genre de prudence est à éviter, car elle n’a aucun effet, et aucun sens, elle est issue d’un jugement insensé, elle est produite par  l’effet d’un dysfonctionnement  psychique ou par un problème perturbateurs, ou bien par l’effet de la faiblesse de la personnalité.

 

 Une sentence celte proclame à juste titre que :

 

 « Celui qui prend des risques, se trompe parfois, mais celui qui ne prend jamais aucun risque, se trompe toujours » ! A méditer.

 

 Les types d’esprits

 

Les plus forts, lorsqu'ils commencent à se concentrer, forgent les pensées les plus riches en idées,  ils essayent d’éviter les pensées négatives si petites ou si grandes qu'elles soient, qui surgissent dans les moments décisifs, ces idées qui agissent instantanément pour modérer, agissent souvent comme des tampons entre le déclenchement de ce qui va se passer négativement comme résultats et le déroulement normal des idées ambitieuses menant l'individu vers la concrétisation de son projet.

 

Donc ces hommes si forts ne vont pas s'attarder ne serait-ce qu’une fraction de seconde sur ces pensées négatives. Ils essayent de les éviter illico. Mais si on leur donne de l’importance, il y aura une succession d'idées et réflexions décourageantes, pouvant laisser les individus imaginer, par anticipation, leur défaite.

 

Ces laps de temps très court, évalués en micro-secondes, sont des vrais déclencheurs d’hésitations menant à l’abondant précoce du projet, ces mauvaises réflexions surgissent comme l’ivraie, elles sont identifiables de part leur nature, qui se contredit quant à l'idée principale adoptée par l'individu, en s'opposant aux initiatives positives.

 

Elles peuvent provenir d’un autre esprit humain qui interfère avec celui de l'individu préposé aux réussites, ou certaines autres créatures diaboliques rentrant en contact afin de  bloquer le processus de la pensée, en déviant sa portée, aux fins de provoquer l'abandon total de l'entreprise engagée.

 

Ces créatures sont  celles qui ont un pouvoir indécelable par la physique sensorielle humaine. 

 

Mai, s’il y a apparition de certains signes avant-coureurs de bons résultats, l'individu sera comme un objet entrant dans un champ d'attraction l'attirant de plus en plus vers le but recherché; C'est déjà un signe de réussite et de défi et on commence déjà à goutter aux plaisirs que confère la réussite, lorsque les individus se montrent réceptifs. 
Le risque de ne pas parvenir à l'arrivée, devient certain, donc il ne faut jamais crier victoire, et essayer de peaufiner avec appétence les travaux, ainsi que de s’acheminer prudemment et sûrement, en alignant la vitesse de l'avancée avec la complexité du parcours et/ou du terrain.
Les performances seront bien sur vos vœux les plus ciblés dans cette manifestation psychologique de défi, on doit réanimer journalièrement notre activité cérébrale, comme on le ferait d’un carburant, aussi il faut s'acharner avec obsession pour décrocher la  réussite, celle que tout le monde désire avoir et par qui souvent par faiblesse, ne peut l'atteindre. 
Les héros et super héros se soignent l'esprit contre la vanité, et l'arrogance, ils sont plus humbles et modestes, sages en majorité, patients forts d'esprit, courageux, intelligents, artistes, philosophes, ils possèdent une Grande Volonté, ils sont Cléments et pieux,

Dans la vie nous avons quatre types d'individus, il y a les individus à l’ esprit positifs, il y a ceux qui ont un esprit négatif, il y a ceux à esprits plus ou moins-négatif, et il y a les esprits plus ou moins-positif. 
Les individus qui ont l'esprit positif, sont ceux qui écartent les mauvaises actions ou mauvais résultats de leur têtes, ils écartent les idées négatives définitivement de leurs esprits, ils sont pénétrés quotidiennement d'espoir, ils sont optimistes, leur état de santé est parfait, ils vivent très  longtemps, ils voient toujours la vie en rose, et le verre demi vide, ils le voient  bien plein.

 

L'espoir est leur carburant, ils sont souvent vainqueurs, tandis que les individus à l’esprit négatif, sont contre toutes bonnes actions, ils ont l'esprit critique, négativement obsessionnel, ils tentent de décourager les ambitieux, ils tentent de démotiver les volontaires, ils sont malades, d’une jalousie chronique ils sont  très nombreux, ce sont des prétentieux, ils peuvent affecter les gens simplement par l'influence de leur pensée, et par le mauvais œil.

 

Par leur para psychisme, parfois prémonitoire, qui les propulse dans le futur noir, leur vérité relève pour certains, du domaine psy-paranormal, bien que leur vérité soit incontestablement vérifiable par des faits réels, chez nous certains individus qui ne cachent par leur jalousie au point d’être cruels, provoquent des incidents immédiat affectant leurs victimes que se soit dans leurs biens propres ou dans leur santé.
Les plus ou moins-positifs sont des êtres qui jouissent d'une petite partie de pensées positives, et les autres, majoritairement négatifs, sont facilement influencés par les pessimistes et les êtres qui ne voient que le coté négatif de la situation, ils n'ont pas le courage d'infirmer ni de confirmer les aboutissements escomptés des projets. Ils sont très peu positifs, ils ne croient que rarement aux bienfaits de l'entreprise engagée par les sujets préposés aux réussites, par contre le plus ou moins-négatif est tout à fait le contraire du plus ou moins-positif.

 

 Regarder derrière, certes un signe de recul, mais au delà de cette idée, réside une sagesse,  bien sûr c'est en regardant derrière que je vois où mettre mes futurs pas, les corrections se font, si nous tenons compte de nos erreurs, nos erreurs sont pour nous les lumières qui illuminent nos défauts afin que nous en tirions les bons enseignements. Les individus parfaits n'existent pas, les défauts différencient les bons des médiocres, ils sont les modèles avec lesquels, dans la société, les hommes se mesurent, il y a ceux qui se distinguent par de nombreuses qualités et relativement peu de défauts, ceux là sont parmi les meilleurs de la société, c'est eux qui morigènent les défauts des autres, pour améliorer le bien-être de la  société, leur rôle est capital, ils sont soit des meneurs soit des guides mais sont des personnes influentes, c'est eux qui motivent et traitent, les individus malades, virus de la société ; Ils sont entourés de magisters actifs, dont la  force ne s'épuise jamais, ils sont presque divins, ils représentent Dieu sur terre, suivent les instructions puisées des directives divines, ils ont une intelligence exceptionnelle offerte par Dieu, pour servir les autres ni plus ni moins, ils trouvent leur bien être lorsque autrui y trouve le leur, puisqu'ils n'ont par voulu profiter de leur position sociale pour abuser de la liberté  et se permettre d'avoir tous ce qu'ils souhaitent avoir, pour eux le devoir réside dans l'acceptation de cette responsabilité de bien servir autrui, et le bonheur d'autrui sera bien sur le leur, leur nombre est modique. 

 


Par contre les individus qui se distinguent par beaucoup de défauts sont des sujets qui ont malheureusement une faiblesse de volonté, ils sont néfastes, tant pour la société que pour eux même, ils sont handicapés, ils ont une incidence économique négative sur la société, ils consomment plus qu'ils ne produisent, leur rôle est de semer la zizanie et les maux de société, c'est à cause d’eux que la patience, pour supporter leur négativisme, nous a été conseillée. 
Ces opportunistes, sont de ceux qui se classent dans cette catégorie d’individu, ils se trouvent impliqués dans toute les sauces, ils cohabitent avec les hommes du mal, 

 


Citations utiles

 

Voici quelques citations qui pourront être utiles pour ceux qui veulent prendre comme sources d’inspirations.

 

 

 

"En promenade dans le savoir, les allées du ciel sont  moins pénibles que celles de la terre"

 

"Agressez moi mon ennemi, pour que je puisse fortifier ma patience"

 

"C'est en regardant derrière que je vois ou mettre mes pas d'avenir"

 

"Saurais tu sentir la souffrance du malheur s'il n y avait pas ces agréables moments de bonheur"

 

  "La pertinence dans la réflexion pour développer un art résulte de l'insignifiance et la négligence que nous accordons à nos dons "

 

"Une simple envie conjoncturelle ne peut jamais remplacer une volonté murement réfléchie pour concrétiser un projet "

 

" L'infaillibilité d'accéder à un podium de mérite relève de l'objectif des efforts que nous fixons et qui nous mènent aux réussites, principal potentiel de nos performances"

 

"Conquérir les cœurs des gens, c'est conquérir d'abord l'amour de Dieu"

 

"Tromper une personne, c'est tromper toute l'humanité"

 

"Celui qui ne veillera pas au devoir divin, ne veillera point  aux devoirs des autres"

 

 

 

"Saurais-tu gouter l'amertume de l'humiliation si tu n'es pas un homme d'honneur "

 

"La sagesse d'un artiste consiste à rendre ses multiples dons plus utiles qu’à en s'occuper de comptabiliser le nombre pour se faufiler une popularité"

 

"L'appétence et le recours à l'amour infidèle serait  le principal générateur de la faillite de n'importe quel foyer"

 

"Plus tu sois utile à autrui, plus tes jours de vie s'enrichissent en nombre et en fruits"

 

"La mort de l'esprit est plus triste que celle de l'âme"

 

"L’art est le parfum sensoriel émis en œuvres par les réflexions les plus sensées."
"Espacer au maximum votre cœur aux critiques afin de bien parfaire vos prochaines œuvres"
"Si vous ne pouvez pas émettre la lumière du savoir, ne la cacher pas au moins par le voile de votre" ignorance"

 

"Si vous ne pouvez pas émettre les lumières du savoir, ne la cachez pas au moins par le voile de votre arrogance".

 

"Plus est grande la maitrise de l'âme aux désirs du corps, plus il  y aura l'autosatisfaction"

 

Pour pouvoir jouir d’une existence parfaitement équilibrée en paix, il faut savoir comment bien percevoir nos défauts, afin de minimiser au maximum l'injustice la plus élémentaire, qui nous permet de bien alterner nos pieds, pour pouvoir donner l'occasion de nous faire marcher avec des pas bien équilibrés.

 

 

 

 

 

   "Avoir la force de l'envie, qui provoque la volonté et le courage de se manifester pour briser les obstacles de l'impossible"

 

                                                                               

 

« VANITE PRECEDE TOUJOURS LA CHUTE »

 

Celui qui prétend comprendre, ne comprendra jamais.

 

Lorsque le Roi deviendra serviteur et le peuple Roi, la planète fleurira.

 

Toutes les allées du savoir se croisent pour donner naissance à des découvertes.

 

Les souvenirs sont les fossiles d'événements bien marqués et fixés pour toujours  dans les temps du passé.

 

Les rayons émis par la noirceur qui provient du néant confirment l'ignorance.

 

  • La science ne peut évoluer sainement sans le soutient de la sagesse

 

  • Il lui faut de la nuit pour qu'une Lumière se distingue.
  • L'ignorance ne peut être qu'une prison pour l'âme
  • L'humain ne peut être estimé que par les humains.
  • Le coup de foudre est la brusque décharge sentimentale provoquée par un contact sensoriel fortuit.
  • Le malicieux mensonge ne sait être que l'érosion de la personnalité.
  • Celui qui explore l'esplanade de la quiétude discerne le trésor de la paix..

 

« J’ai appris une seule chose fondamentale qui a fait de moi un savant, c'est qu'a chaque découverte, je confirme d'avantage mon ignorance »

 

"Fort, pour battre uniquement les faibles, n'est qu'une faiblesse.

 

" N’étant  pas un ange, alors j'essaye de pas devenir un diable, finalement je remercie Dieu de m'avoir tout simplement créé humain."

 

Ahmed.

 

 Toute fois je voudrais expliquer philosophiquement ce qu’est le bonheur ! 

 Il est comme une fleur, ça commence par le choix d’une bonne graine, plantée au bon moment, dans de la bonne terre, recevant de la bonne eau, de la bonne lumière, du bon air, et des bons soins, pour enfin arriver à cueillir le parfum du bonheur.Par contre si vous voulez avoir de la  diversité dans les sources du bonheur, il vous faudra planter plusieurs types de graines dans tous les temps et dans tous les domaines, comme ça on arrivera éventuellement à faire perdurer les moments du bonheur. 

 Par cette histoire d’exemple philosophique, je voudrais mettre en évidence la pertinence de la sentence qui veut que ce qui se sème bien, se récolte agréablement bien, ainsi les hommes éveillés consolident leur parcours de vie par des moments de bonheur bien mérité.

Leur force de volonté librement consentie et bien engagée dans les domaines permis par les lois divines, ne peut que donner les meilleures récompenses. 

Se purifier de temps en temps de ses péchés ne fait qu'augmenter les vertus chez les individus qui ont bien supportés les malheurs, grâce à force patience.

 Les sages, ayant bien compris les règles de cet équilibre entre malheurs et péchés, sauront comment s’y prendre dans les événements futurs, en atténuant au maximum les péchés pour ne récolter que le minimum de malheur. Car nul n’est ange, nul n’est prophète.

Cette philosophie est totalement vérifiable, donc réelle.

 Les exemples peuvent le prouver si on les étudie, ils seront nos enseignements pour le restant de notre vie, si tant est que l’on croit pleinement en cette règle de vie.

Une des principales préoccupations de nos moralistes d'aujourd'hui est de trouver un remède pour notre société qui erre depuis plusieurs siècles sans aboutir à parfaire le bien-être de l'individu d'aujourd'hui, les égarements constatés depuis l’avènement des religions chrétiennes et l'apparition des libertins au début du XIII siècle, conséquences, qui ont provoqué la première guerre mondiale 1914/18, neuf (9) millions de morts ; ensuite la seconde 1939/45, (62) millions de morts, sans compter les incidences perverses, se poursuivent jusqu'à aujourd'hui, où les soi-disant alliés bénéficient du droit de véto dans le Conseil de Sécurité des Nations Unies, ce qui leur donnent un pouvoir, sans conteste intéressant, dans les règlements des conflits de la planète, avec tout se les absolues iniquités qu’a connu l’humanité ; Les égarements spirituels se poursuivent dans nos sociétés provocant ainsi ses propres maux, empêchant l’individu de se concentrer sainement sur son sort en devenir.

 Non seulement égarés, les mécréants empêchent les croyants ou ce qui reste d’eux de pratiquer leur religion, arguant du fait qu'ils sont les trublions des sociétés et que la religion est, comme l’a avancé Staline, l'opium du peuple, taxée ainsi comme elle le serait par n’importe quel autre qualificatif lénitif.

D’un autre coté, il y a les plus agressives des sociétés religieuses, ce sont les fanatiques et les intégristes, tous deux dépourvus de la raison, plus bêtes que des bêtes, elles ont donnés une fausse image de la Vérité Divine, provoquant ainsi l’éloignement de l’homme d'aujourd'hui face aux religions le laissant de ce fait abhorrer toute forme de spiritualité, en faisant fi de toutes religions monothéistes. 


 

L’intelligence, n’est malheureusement pas à son top niveau, les difficultés quotidiennes rencontrées par la majorité d’entre nous, sont un signe de faiblesses de notre part, nos réflexions, ‘‘ limitées ’’, sont utilisées à exploiter ce que l’autre possède, sans trop se fatiguer, comme une belle vache qui ne consomme pas trop de foins, et à qui on demande de nous donner beaucoup de lait.

Cette règle malheureusement généralisée dans toutes ses formes, dérègle le bien être de l’individu, bloque son évolution, qui elle, se resserre sur lui-même, l’individu devient moins actif que ses ancêtres, et consommateur au premier degré, stressé, accablé dans son environnement, contestant tout ce que la société lui offre, et, dénigre tout ceux qui veulent lui prêter main-forte.

L’évolution technologique a sa part de conséquences sur le comportement de l’homme d’aujourd’hui, on lui élabore des escaliers électriques ce qui va à l’encontre du développement des muscles et/ou de leur entretien, pour ensuite lui recommander un appareil lui permettant de lui développer ses muscles, at home, en position couchée … comprenez toute l’absurdité de la situation !

 

Les exemples de ce type, trop nombreux à énumérer ici, ne manquent pas. 

 

Les recherches dans les domaines scientifiques sont, soit consacrées à l’armement, soit consacrées à dominer et à régner, soit consacrées à trouver des remèdes à des maladies incurables, soit aussi, consacrées au développement technologiques destinés à maîtriser les outils de production avec des moindres coûts, mais rare sont les recherches consacrées à rétablir l’équilibre de la nutrition, l’équilibre écologique et l’équilibre pacifique, de la planète. 

Pourtant, si on développe ces créneaux universels, la planète refleurira à nouveau et se retrouvera comme elle l’a été autrefois, il n’est pas trop tard, mais il y a hélas trop d’intérêts individuels en jeu, revenir sur le passé, l’étudier convenablement afin d’en tirer les meilleurs enseignements serait souhaitable, car l’histoire à une particularité, c’est qu’elle se répète plusieurs fois. 

 

Malheureusement la volonté fait défaut aujourd’hui, les intentions sont mauvaises, elles sont hypocrites, la destruction de la race humaine se fait chaque jour plus interpellante, via des conflits crées ‘‘ gratuitement ’’, bloquant toutes les bonnes intentions de l’individu qui inspire la sagesse, et la paix.

 

Pour en revenir à la volonté de l’individu, il faut qu’il se dote d’un bouclier de patience, il faut qu’il fasse comme le caméléon, il doit épouser le milieu dans lesquels il se trouve et s’y adapter afin de se protéger, et y vivre. 

 

Notre environnement est hostile au point de démotiver toutes bonnes intentions, donc il nous faut trouver comme remède, une bonne cohabitation, c’est-à-dire s’intégrer dans la société même si elle n’est pas compatible avec notre culture, ou nos traditions, comme il a été si bien dit par le prophète Mohamed que le salut soit sur Lui : 

- « Si vous cohabitez avec un peuple, il faut boire dans les même tasses que lui », et aussi : 

- « Si vous apprenez la langue d’un peuple, vous gagnez sa paix », ainsi que : 

- « Celui qui cohabite avec un peuple quarante jours durant, devient un membre de sa société », donc l’intégration est un facteur primordial tant pour l’individu que envers son prochain, il ne faut ni imposer ni provoquer une quelconque intégration par la provocation ou en forçant l’accueil, il est primordial de respecter la pensée et les principes d’autrui.

 

 

 

La foi et la volonté 


Pour avoir la foi, il faut être croyant, pour croire en sa religion il faut l’étudier, pour l'étudier il faut s’y intéresser, donc il faut dès le départ au moins un déclencheur et l’envie de croire, car sans l'envie on ne découvre rien, donc il faut aussi de la volonté, de cette volonté qui mène à une autre plus importante et bien méritée.

Une fois la religion bien identifiée et comprise, il ne reste plus au sujet qu'à se décider à l'adopter, cette faculté dépend de son libre choix, de son libre arbitre, un consentement personnel engagé sans aucune influence extérieure qu'il juge avoir choisi en son âme et conscience, afin qu’ensuite, il n y ait aucun remord, aucun regret.

 Mais si cette religion est simplement considérée par lui comme une simple idéologie, éventuellement au même titre que celle du  marxisme, du nationalisme, ou autres, inventées par l’homme du XVIII ou XIX siècle, mieux vaut à l’individu de ne pas s’aventurer dès le départ dans cette conviction pouvant le fourvoyer. 

 
Si au contraire, on adopte cette religion, on arrivera sans aucun doute, en ne  ménageant aucun effort à rester actif à longueur de journée pendant l’éveil, et dormir la nuit du sommeil du juste, permettant ainsi à l’esprit de se ressourcer, car pour avoir un psychisme actif et sain en même temps il faut une dose minimale de sommeil réparateur.

Les heures de coucher et de lever doivent être régulières pour permettre à l'individu d'assurer une activité et un rythme progressif, positif, ainsi qu’une santé psychique en parfaite adéquation avec les objectifs tracés en amont.

 Les techniques pour entretenir un esprit volontaire se font quotidiennement et à des heures biens précises, pour bien faire il suffit, et c’est fortement conseillé, de pratiquer la prière cinq fois par jour, prier c’est aussi se ressourcer et se retrouver en symbiose avec soi-même et avec Dieu, ces prières étant disséminées dans la journée tout en essayant de respecter pour chaque prière l’heure de sa pratique, cet exercice physico spirituel, provoque chez l’orant, un stimulus énergétique phénoménal qui réactive les envies et les ambitions, d'une façon soutenue quotidiennement, générant ainsi une volonté capable de propulser l’individu dans des espaces jamais atteints, cette relation de témoignage Divin est un moyen de maintenir le corps et l'esprit en perpétuelle connexion avec Le Créateur. Elle permet d'éliminer la fatigue, la paresse, le dégoût, l'anxiété et le stress, qui sont des facteurs destructeurs de la volonté ; Pratiquer ce rituel de prosternation, quotidiennement tout au long de la vie, donne à l’orant un avantage personnel, celui de maintenir un pouvoir exceptionnel qui peut le propulser là ou il le souhaite, c'est pour cela que les sportifs qui pratiquent ces exercices quotidiens arrivent souvent au podium. Les bains matinaux pris très tôt seront aussi des déclencheurs du self-control et de la maîtrise de l'esprit.
Le fait de maintenir ce rythme quotidien de prières, bien sûr accompagné des soins et de toilette, préliminaires de chaque prière, c'est déjà une persévérance dans la pratique d’endurance d’un exercice générateur d'une dynamique extraordinaire, qui ne peut donner que des fruits, tels la volonté, et le courage, deux éléments essentiels de 
n'importe quelle réussite. 

Partant avec la conviction d’appréhender la religion, l'individu égaré sera soutenu par Dieu tout le long de sa recherche pour arriver à la vraie foi, un cadeau, une récompense Divine inestimable, (car dieu ne nous veut que du bien) ;  Cette foi sera le carburant pour produire en l'individu les énergies de sa dynamique intellectuelle pour aboutir à réaliser ses vœux, entre autre les  grandes explorations des domaines, ou poser les pieds sur les podiums les plus hauts et les plus convoités. 

Les accélérations et l’efficacité seront bien sûr contrôlées avec une règle qui demande une discipline résolument adoptée par l'individu, qui demande d'augmenter les prières et les gestes de bienfaisances, deux actes fondamentaux qui purifient l'individu pécheur pour le placer auprès des anges, une place privilégiée par Dieu, cette place permettra bien sûr au croyant d’acquérir les avantages que l’humain souhaite avoir, entre autre l'intelligence, la mémoire, la patience, la volonté, la raison, la santé, le courage, la force de caractère, et la sagesse, bien sûr qui enrichira d’une forte personnalité, l’individu.

 

 

 

 Les possibilités se diversifient et s'ouvrent pour permettre aux croyants d’atteindre et d’acquérir tout ce qu'ils désirent et souhaitent avoir, le temps pour eux devient maintenant très important, car chaque minute a sa valeur. Il cherchera et courra derrière le temps au point d'en acheter s’il trouve un vendeur (de temps), la gestion du temps est très sérieuse, car gaspiller du temps est du vrai gâchis qu'un sage ne sache pas faire.

 

 



 


Il suffit pour ce faire, d’ébaucher un projet d'emploi du temps, et d'y déterminer les échéances, ainsi que de veiller à respecter chaque délai, par exemple faire régime alimentaire pour maigrir, il suffit d'en fixer le délai, et les étapes qu'on s’efforcera de suivre, il ne faut jamais abandonner un projet en cours d’exécution, il faut être maître de ses envies et non pas accepter que les envies vous guident, en cours de route, il faut essayer en cas de défaillances de rectifier les erreurs et les remplacer par de nouveaux réajustements. 

 

Aussi, si vous voulez vous débarrasser de la cigarette par exemple, essayez d’imaginer que vous avez déjà réussi à vous libérer de cette dépendance, tracez-vous un programme : Comment cesser définitivement le tabagisme, et sans retour, comment essayer de trouver quelque chose qui remplace cette obsession par une autre obsession moins mauvaise et sans effets secondaires, préjudiciables pour la santé. Ce qui vous permettra par la suite de vous libérer définitivement de n’importe quelle addiction, entr’autre celle de vos propres plaisirs et désirs.

 

La réussite dans ce projet est primordiale ; Avant tout projet, il faut tester votre volonté par cet affranchissement si j’ose dire, une libération qui aura sans aucun doute son sens psychologique durant toute votre vie, car vous vous êtes sauvé la vie, et qu’à chaque instant où vous vous souviendrez de cette action, ce qui n’est pas chose aisée bien sûr, vous vous entretiendrez dans l’espoir et le courage, ce sera pour vous le carburant de la volonté pour tous vos autres projets.

 

Arriver à vous libérer d’une drogue tout seul, ce n’est point chose facile, car pour le faire, il faut vraiment se doter d’une volonté de fer, dont il faut bien entendu être fier, car je vous parle en tant que ‘‘ experti persona ’’, sur ce sujet, oui moi aussi, j’étais un grand fumeur, deux paquets de 20 cigarettes par jour, j’étais vraiment dans l’addiction de cette substance, puisque juste après un repas, j’avais envie de profiter d’une cigarette, du reste, aussi quand j’étais énervé, j’en prenais une, aussi lorsque j’étais gai, ou calme aussi, donc dans toutes les situations, il fallait que je savoure ce plaisir de malheur ; Jusqu’au moment où un déclic s’est produit dans ma tête, j’ai décidé d’en finir avec cette drogue, puisque qu’elle n’a aucun avantage que ce soit en matière de santé ou d’économie ; Lorsque j’ai mûrement réfléchi, j’ai cessé d’un seul coup la cigarette, sans tenir compte des conséquences néfastes qui pourraient surgir ensuite, il m’a fallu tenir trois mois successifs jusqu’à ce qu’une grande envie obsessionnelle m’envahisse, alors là, j’ai dit à ma femme : -« Si je ne prends pas de suite une cigarette, quelque chose va m’arriver », ma femme stupéfaite me répondit alors avec étonnement :  -« vas-y, vas -y chéri, prends-en une » ; Alors là, j’ai eu la -‘‘ faiblesse ’’- d’en allumer une, mais juste à ce même instant, ma raison et ma sagesse se sont réveillées, pour me dire que si je consomme cette cigarette jusqu’au mégot, ce sera ma perte, ma déception, alors là, sagement j’ai écrasé cette maudite cigarette pour de bon et pour toute la vie. Une victoire surgit en moi avec toute la fierté qu’un vainqueur ressent, et cela me donne la certitude de poursuivre mon petit bonhomme de chemin parsemé de défis.

Il est parfois vraiment nécessaire de temporiser pour s'engager dans des projets qu'on juge nécessaire, et de prendre un peu de recul, une très grande sagesse qui ne peut être interprétée que comme un gain d'élan pour mieux se détendre, vers l'objectif ciblé, la fiabilité et la réussite seront bien sûr acquises d'office ; Les hommes qui adoptent ce genre de conduite savent ce qu'ils font, ils sont dotés d'une personnalité hautement distinguée, ils sont très calmes, patients, forts, puissants, dotés d'une intelligence exceptionnelle, leurs cibles sont atteintes dès le premier coup, très prudents, très courageux, la perfection qualifie leur métier, ils sont rares dans les terrains de compétitions, ils ne veulent en aucun cas être connus, ni se vanter de ce qu'ils ont fait ou obtenu, car ce n'est pas leur but, l'essentiel de leurs principe, c'est que leurs travaux et les fruits y afférant soient utiles pour les autres, ni plus ni moins.

 

Ces hommes sont dotés d'une philosophie puisée hors de leur religion, ils s'inspirent des prophètes, et des hommes de grande foi de jadis, ils essayent d'être, et avec le soutient de Dieu, des représentants de Dieu sur terre, leur force, leur courage, leur patience, leur intelligence, et leur volonté sont puisés directement de Dieu, ils sont plus divins que les hommes normaux, ils ont une grâce spéciale conférée par Dieu, privilégiés par leur sagesse et par la largesse de leurs esprits, il est fortement conseillé de les côtoyer pour se ressourcer d' eux, ils disposent d'un pouvoir exceptionnel, leur bénédiction est une énergie dotée d’un  pouvoir inestimable, elle nous permet de forger la volonté. 


Parfois par manque de patience nous abandonnons des projets très importants, par ce déficit de patience et de persistance, nous nous égarons dans des lagunes d’eaux troubles, vaseuses, difficile d’en sortir, cette faiblesse nous est fatale l’effet psychique démoralisant de la décision est plus dramatique que la perte du projet lui même.

Donc il est fortement conseillé de ne pas penser à prendre ce genre de décisions fatales.

 

Car avant de s'engager dans des grands projets, importants ou non, il est conseillé de bien étudier toutes les situations et les conséquences éventuelles qui peuvent en découler, y trouver les remèdes, bien tracer les échéances, respecter le calendrier du temps, et finalement foncer vers l'aventure ; Mais une fois engagé il n'est plus question de penser à renoncer. Il est interdit de regretter, il faut savoir assumer les situations et les conséquences devant les grandes victoires  
Les plus sages savent que lorsqu'ils sont en train de peaufiner un projet très important et qu'on leur annoncent qu’ ils sont cliniquement mourant dans les prochains jours ou semaines, ils poursuivent leur ouvrage sagement, comme si de rien n’était ; L’exemple qui suit est bien réel, je vous laisse en apprécier l'authenticité et la philosophie adoptée devant cette situation, par un ami que j ai connu depuis près de cinq ans via l’Internet question réponse Yahoo.     

 

 

 

 Si vous  avez un projet de recherche à peaufiner et que subitement on vous annonce .....?

Que vous êtes cliniquement mourant, par malheur !!!!!!! Qu’elle est le comportement de votre esprit devant cette malencontreuse circonstance ; faut-il ?


- Poursuivre les recherches ? Ou bien :
- Tout abandonner ? Ou bien :
- Rester indécis ?

 

·                                 Il y a 3 ans

·                                  

Détails supplémentaires :

 

Je conseille mes amis, en tenant compte de l'histoire exceptionnelle et triste de notre ami qu'elle peut être prise comme modèle à suivre pour la majorité d’entre nous (car il faut qu'on dispose de ce genre de gisement pour pouvoir transmettre de génération en génération, le secret de ces miraculeuses guérisons).

 

Il y a 3 ans.

 

 

Meilleure réponse - Choisie par le demandeur :

 

Bonjour Ahmed, 

J'espère que ce n'est pas de toi qu'il s'agit, ce serait dommage de te perdre sur Q/R, car tu fais partie des rares sur ce forum, à poser des questions qui demandent réflexions. 


En effet, ce forum à la vocation d'enrichir les esprits, et beaucoup (vraiment beaucoup), utilisent ce forum, pour se booster les uns les autres, pour régler leurs comptes amoureux, pour faire des rencontres en dehors de la rubrique y afférent.

 
Ce forum est un puits formidable pour étudier les gens, pour situer les peuples face aux affres du monde actuel, pour mesurer la température du peuple, ainsi que le niveau des esprits, et je t'assure que ce ne sont pas ceux qui posent le plus de questions en les résolvant rapidement, qui font partie des esprits les plus élevés.


J'ai fait cette parenthèse, afin de pouvoir répondre le plus solidairement possible à ta question, qui ne sera de toute manière pas lue par les petits esprits dont je parle ici.

 
Quand une personne reçoit une information lui annonçant que le temps lui restant à vivre est devenu court, que ses jours sont comptés, elle peut réagir de différentes manières, soit elle poursuit avec d'avantage d'assiduité, ses travaux en en cours en disant " Inch'Allah", soit elle s'abandonne totalement, en disant aussi- Inch'Allah, - Soit elle prend du bon temps et gaspille ses derniers avoirs en disant : - Après moi les mouches, - Soit elle se venge de sa déconfiture sur ses semblables. 


Suivant le degré d'intelligence, de générosité, de solidarité, de force de caractère, d'esprit de lutte et de charisme, une de ces options sera la bonne. 


Dans le cas que tu cites, je pense que poursuivre ses recherches est la bonne solution, elle a l'avantage, de permettre de ne pas ruminer, et de terminer sa vie en rendant un ultime service à l'humanité. 


Ici, je me dois de te faire part d'une chose dont je n'avais pas envie de parler :

 

Un jour sur le forum, un Qriste  (Qristes : les internautes membres du forum questions/réponses) à posé la question de savoir si "on" avait eu un problème dans sa vie, et lequel ? J'ai répondu que moi, je n'en avais jamais eu, c'est simple qu'appelle-t’on problème ? Un psy m'a contacté via MP, et me dit que justement ceux qui disent ne pas avoir eu de problèmes, sont justement ceux qui en ont eu, moi en dehors du décès de mon Père, et de mon Fils, d'une grippe (la seule) que j'ai eue il y a +/- 47 ans, et d'un rhume il y a +/- 45 ans, ainsi que ces deux contacts que j'ai eu avec la mort, je n'ai pas eu de problème, et, sont-ce des problèmes que cela, les deux "maladies" ne sont, en regard de toute une vie, que de petits malaises, non des problèmes, et les deux décès ont mis mon <moi> face au mystère de la mort, ce n'est donc pas un problème non plus, cela m'a rendu encore plus fort, Mais voilà, et on revient à ta question, -<< ne pas tomber malade>> est-ce bien ?

 

Oui, et non, je ne suis jamais tombé malade, c'est bien ? non, Par contre, ET LA NOUS Y SOMMES, par deux fois dans la vie j'ai été à l'article de la mort, résultat, j'ai dit "Inch'Allah", et j'ai pris le parti de ne pas me soigner, au grand dam de mon épouse et de ma famille, j'ai refusé l'hôpital, et me suis mis à accélérer la réalisation des œuvres qui m'étaient demandées, continuant à accepter des demandes ; Résultat, les deux fois, j'ai échappé à la mort, avec la totale incompréhension du corps médical, les tests étaient pourtant tous absolument formels, la première fois il m'a fallu 32 mois pour guérir (sans médicaments, je le précise), et la deuxième fois, 11 mois ont suffit, dans les mêmes conditions, les deux fois, les raisons multiples pour lesquelles j'allais mourir étaient totalement différentes. Mais est-ce une maladie puisque mon organisme a trouvé lui seul la solution, pas pour moi ?

Ce n'était pas non plus pour moi un problème puisque j'avais en moi, la solution.

On dit qu'il n'y a QUE les mauvaises herbes qui résistent bien, par deux fois me disent tous mes Amis (il y en a 512 exactement, je le vois au nombre de cartes de vœux que je poste le 15 décembre), ainsi que ma famille, <<tu as fait mentir le proverbe>>. 


Evidemment, je ne conseille à PERSONNE de ne pas se soigner, il faut essayer de guérir par les méthodes normales, naturellement je ne te dirai pas comment j'ai su que je m'en sortirais ; Mais ça aussi, je ne le considère pas comme un problème, puisque je suis toujours là, présent pour te répondre. Je n'ai donc jamais eu de problème, en dehors de ces six seuls petits faits relativement sans importance.


DONC : continuer, continuer, continuer, "show must go on", un être dit humain ne doit pas abandonner, tel est mon sincère message. 

Voilà Ahmed, ceci est ma réponse, longue, je te le concède, mais chaque mot y a son importance, ma réponse a le mérite d'être sincère. 


THE PHENOMENEMAN.
.

Sources :


Mes quatre contacts avec la mort. 
.

 

 

 

 

 

 

 

Donc, vous l’avez bien compris a travers ce récit étonnant, mais mystérieux au point de ne pas  y croire, mais c’est tout à fait vraie cette histoire de notre ami, un homme qui a défié les maladies les plus solides avec sa forte volonté, un exemple a bien méditer. ß

 Cette histoire très originale, recèle pour nous la limite du possible c'est à dire la ténacité de la volonté, c'est l'extrême du défi qu'un être humain puisse réaliser, cela nous infirme l'impossible, car qu'au delà de la limite, le miracle pourrait se produire réellement, alors que nous, devant certaines difficultés banales nous affichons notre faiblesse, et notre incapacité de défier une quelconque situation ou une envie ou un souhait.

Les hommes ne s'évaluent pas, par la force physique ou par le beau langage, mais bien par leurs engagements et les réalisations concrétisées, sur les terrains les plus difficiles, dès lors leurs règles de fonctionnement, sont l'efficacité, la perfection  et la rapidité, qui ne sont que les résultantes de l'intelligence.

Les intelligences.

Avoir cette faculté intellectuelle, qui nous permet de faire fonctionner notre pensée et nos réflexions d'une façon très efficace pour trouver les solutions les plus adéquates et les plus appropriées  aux problématiques les plus compliquée dans un temps le plus réduit, cette faculté de réflexion est une des principales caractéristiques de la race humaine, elle se trouve derrière les progrès de l'humanité. Pour avoir cette faculté hautement distinguée, qui offre à l'être humain ou à l'individu le respect et l'honneur de la part de ses semblables et en même temps sa crédibilité dans la société, une place privilégiée lui est réservée au plu haut rang de sa communauté. 
L’intelligence s'acquiert pas, mais se développe comme toutes autres vertus, à l'instar des exercices physiques & sportifs, l’intelligence se développe elle aussi au même titre que ces disciplines sportives, oui, il suffit de faire travailler nos raisonnements quotidiennement, avec un rythme bien respecté et adapté à notre niveau de faculté intellectuelle, les exercices de physique ou mathématique comme vous le savez, sont les meilleurs stimulants de la réflexion, ils qualifient les compétences des chercheurs, ils ont un pouvoir extraordinaire sur le psychique ; Les intéressements aux difficultés pour trouver les solutions sont les moyens les plus efficaces pour développer l'intelligence, car à force de penser et de chercher les solutions, l’individu aura la souplesse et l'habilité intellectuelle de développer son système de réflexion et son intelligence, ces exercices doivent se faire quotidiennement, soit à travers les multiples lectures de livres, ou se consacrer à l'écriture, ou réfléchir sur les problèmes qui nous affectent ou qui affectent nos proches et amis, l'essentiel c'est faire travailler ses méninges en permanence.

 

Les évolutions  de l'intelligence nous donnent la faculté de classifier l'intelligence en huit types :

 

1) L'intelligence morale.
2) L'intelligence positive.

3) L'intelligence physique.
4) L'intelligence artistique. 
5) L'intelligence spirituelle.

6) L'intelligence sentimentale.
7) L'intelligence émotionnelle. 

8) L'intelligence négative (la malice et la ruse).

 

Tout ces types d'intelligences ressortent directement de l'âme, car si on comprend bien que les plantes disposent d’un ou de plusieurs types d’intelligences, mais elles n'ont rien à voir avec les substances constituantes de leurs corps, telles les neurones, puisqu'elles n'en disposent pas.

Les pierres aussi disposent d'intelligences, et pour ne pas les citer eux aussi, les animaux et les insectes. 

Donc ces exemples nous confirment que l'intelligence est du ressort exclusif de l'âme. 

 1) L'intelligence morale se distingue chez les sujets les plus éveillés, pour leur permettre de garder un bon moral, les réflexions ne doivent en aucun cas être affectées par des déceptions ou des situations démoralisantes, l'individu qui possède ce type d'intelligence garde toujours un moral à son top niveau. Il essaye de bloquer temporairement sa mémoire pour ne pas y stocker des déceptions ou événements  démoralisants, qui pourront se manifester comme souvenirs néfastes, et cela par précaution et vigilance. 

 2) Et l’intelligence positive est tout à fait le contraire de l’intelligence négative, elle est utilisée par les sages, les hommes qui combattent le mal par le bien.

 

3) L’intelligence physiques basée sur les réflexions consacrées au monde matériel, tels l'argent, les richesses, les développements technologiques, la nourriture etc.

4) L’intelligence artistique elle, elle est proche de la sentimentale, puisque en général les artistes sont généralement plus sentimentaux que les autres êtres, l’exemple le plus frappant c’est  du grand artiste Van Gogh, qui s’est coupé l’oreille, pour la remettre à sa bien aimée. 

 5) Par contre l'intelligence spirituelle est l'ascension de l'individu vers les cieux via l’élément religieux, la libération de l'âme des dépendances matérielles et sentimentales pour ne laisser que les liens qui lient l'individu avec Dieu, séparer le corps de toutes envies ou plaisir pouvant priver l'individu de l'amour de Dieu. Cette intelligence est la plus pure et la plus conforme, elle pourrait s'adapter aux autres types d'intelligences, elle se trouve parfois derrière des avalanches de découvertes puisées par une science infuse extraordinaire.

 6) L’intelligence sentimentale, est issue de la partie affectionnelle et sentimentale de l’individu, elle se trouve conjointe à l’amour, et à l’amitié, l’individu essaye pour parfaire son système d’affection d’éviter les sentiments destructeurs, les sentiments de déception, et de remord, si l’individu n’utilise pas cette intelligence il risque de sombrer dans une pseudo-folie.

 7) L’intelligence émotionnelle, est une intelligence qui a été bien développée. Selon Daniel Goleman, elle est attribuée à l’adaptation des émotions de l’individu devant soi, même et devant la société avec qui il cohabite, son intégration avec ses semblables et sa réussite, relèvent de ce type d’intelligence ; Les liens qu’il tisse pour mieux appréhender les difficultés qui peuvent surgir dans son environnement sont pour lui des atouts et les meilleures cartes de son jeu.

 8) Tandis que l’intelligence négative, est une intelligence qui demande des réflexions mal placées, elle est utilisée par les voleurs, les arnaqueurs, les criminels, les menteurs, les hypocrites, c'est-à-dire toute la population interlope, ils appliquent la ruse et la malice pour exécuter leurs forfaits, ils essayent de parfaire leurs travaux pour tenter de fuir la justice, on peut les trouver tant dans le monde politique que dans le monde commercial, et dans le monde des affaires, etc.… 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site